La crise alimentaire : c’est d’actualité !

Depuis 2020, le monde connait plusieurs crises qui viennent fragiliser la situation déjà précaire des plus pauvres : pandémie de Covid-19, aléas climatiques (sécheresse au Sahel, cyclones destructeurs à Madagascar, etc.), guerres et conflits. Dans ce contexte déjà tendu, aggravé par la spéculation,  la guerre entre la Russie et l’Ukraine, acteurs importants au niveau de la production mondiale en énergie, céréales et oléagineux ajoute une pression supplémentaire en augmentant les prix des denrées alimentaires et de l’énergie. Pour les plus pauvres, l’accès à l’alimentation était déjà un défi ; désormais beaucoup se retrouvent en situation d’insécurité alimentaire : diminution du nombre de repas, dégradation de la qualité de ceux-ci, carences nutritionnelles, apparition de signes de malnutrition (perte d’énergie, difficulté à travailler, vulnérabilité face aux maladies, etc.).

En Afrique, en Asie et en Amérique Latine, nos partenaires au niveau du parrainage et des projets de développement, sont directement concernés par cette crise alimentaire. Pour soutenir le travail de nos partenaires sur le terrain, nous avons mis en place un fonds d’Urgence Crise Alimentaire.

Nos partenaires locaux sont en effet les mieux placés face aux situations de détresse vécues par les plus démunis - ils étaient déjà présents avant, ils connaissent les besoins et savent comment y répondre, ils sont en première ligne pour agir, et ils seront là encore longtemps. Votre soutien leur permet de jouer leur rôle de sel et lumière auprès des communautés locales qu’ils servent.

Donner pour le Fonds d'Urgence Crise alimentaire

Mise à jour : 26/10/2022

Face à la crise alimentaire, nos partenaires chrétiens locaux se mobilisent.

Au niveau de Compassion International :

  • Le plan d’action diffère selon les contextes agricoles et ce qui est réalisable sur le terrain. Ainsi, alors que certains bureaux nationaux (Kenya, Haïti, Sri Lanka ) ont décidé de mettre en œuvre des interventions d’aide alimentaire immédiates pour sauver des vies, d’autres (Togo, République Dominicaine) combinent l’aide alimentaire à une intervention sur le moyen terme. D’autres encore (Rwanda, Thaïlande, Pérou), bien que conscients de l’insécurité alimentaire dans leur région, ont porté leur choix sur la préservation de leur stratégie actuelle de transfert d’argent, qui donne des résultats et demeure durable.
  • Les rations distribuées varient selon les besoins, la taille du ménage et la présence d’enfants de moins de 5 ans.
  • Les Centres de Développement de l’Enfant réalisent également des examens médicaux afin de pouvoir répondre immédiatement aux besoins nutritionnels nouveaux ou en développement.

Au niveau des partenaires Projets de développement :

  • Au Burkina Faso, la crise alimentaire est particulièrement accentuée par l’instabilité sécuritaire. Une nouvelle distribution de vivres est organisée par l’un de nos partenaires pour soulager des familles qui accueillent des orphelins ou enfants vulnérables, dont la prise en charge devient de plus en plus difficile dans le contexte actuel.
  • Face à l’inflation qui se poursuit, les partenaires Ticket-Repas ont reçu une subvention complémentaire* afin de les aider à atténuer les effets de l’inflation sur la quantité et la qualité des repas servis aux enfants bénéficiaires de ces projets.

*Cette subvention complémentaire vient du Fonds Ticket-Repas. Ce fonds est destiné aux partenaires du SEL qui pourvoient un soutien alimentaire à leurs bénéficiaires.

Donner pour le Fonds d'Urgence Crise alimentaire

 

Mise à jour : 08/07/2022

Face à la crise alimentaire, nos partenaires chrétiens locaux se mobilisent.

Au niveau de Compassion International :

  • Des distributions alimentaires ont déjà commencé, notamment au Sri Lanka.
  • 8500 églises locales partenaires de Compassion sont déjà mobilisées et restent attentives aux besoins des enfants parrainés et leurs familles.
  • Un plan d’action est en train d’être déployée comprenant des distributions alimentaires dans un premier temps, puis de la distribution de semences, d’engrais, de stock de vivres et des sessions de formation au petit jardinage.

Au niveau des partenaires Projets de développement :

  • Des distributions alimentaires ont aussi déjà commencé au Burkina et au Bénin.
  • Les subventions envoyées aux projets Ticket-Repas ont ponctuellement été augmentées pour permettre aux enfants de continuer à avoir des repas de qualité.
  • Nos partenaires ont déjà entamé une réflexion sur les actions à mettre en place pour atténuer l’impact de cette nouvelle crise alimentaire pour l’année 2023.

Donner pour le Fonds d'Urgence Crise alimentaire