Le cyclone Enawo frappe Madagascar

Le 7 mars, le cyclone Enawo (de niveau 4 sur 5) a frappé Madagascar, balayant l’ile avec des vents atteignant les 300 km/h. Le Bureau National de Gestion des risques et des catastrophes annonce pour l’instant 81 morts, 253 blessés, 247 000 déplacés et 250 000 sinistrés.*

Le nord de l’île a été particulièrement touché, et près de 90 villages de cette région restent encore inaccessibles et injoignables. Au-delà des dégâts matériels des bâtiments et réseaux de communication, il semblerait que la quasi-totalité des cultures (vanille, cacao, riz) aient été détruites. Plusieurs années seront nécessaires afin de remettre les cultures en place et d'atteindre des niveaux de production semblables à ceux avant la tempête.

L’urgence principale désormais concerne l’accès à l’eau potable et à la nourriture, les puits ayant été souillés par les inondations et les stocks de vivres emportés par les eaux.

La MIDEM, un partenaire du SEL pour le Parrainage et le soutien alimentaire sur place, travaille sans relâche. L’école Bon Berger, que fréquentent la plupart des enfants parrainés a été nettoyée et a pu rouvrir ses portes. Il y a encore du travail dans les cantines Nourrir Futé. L’équipe fait également le tour des familles pour évaluer les dégâts et les besoins. De nombreuses maisons ont été endommagées.

Le SEL a mis en place un fonds d’urgence Madagascar pour rapidement aider nos partenaires à l’œuvre auprès des personnes affectées et particulièrement les centres de parrainage et les cantines.

Cette réponse à l’appel de nos partenaires est possible grâce à vos prières et à vos dons : Merci !

*Mise à jour des chiffres : 23/03/2017

Aidez nos partenaires malgaches aujourd’hui :

bouton don

Mise à jour : 28/03/2017

Les actions de distributions de vivres ont commencé la fin de la semaine passée. Cette action concerne l'appui nutritionnel pour les 61 familles dont 11 familles des enfants parrainés, 5 familles à Nourrir Futé Antanambaovao et 45 familles de Brickaville et ceci pendant 14 jours. Pour Brickaville, le travail se fait de concert avec une église locale et le maire de la Ville de Brickaville.

Le maire et les responsables d'églises félicitent cette action d'aide d'urgences qui est le fruit du partenariat MIDEM et SEL (France et Belgique).

bouton don

Mise à jour : 16/03/2017

En lien avec SEL Projets en Belgique, nous avons pu envoyer des fonds à notre partenaire sur Tamatave. Cela permettra :

  • de distribuer un kit de vivres pour 2 semaines à 65 familles en grande difficulté
  • d’ aider 16 familles à reconstruire leur maison endommagée par le cyclone
  • de commencer les travaux de réparation dans 2 cantines qui accueillent des enfants d’âge préscolaire

Très prochainement, seront entrepris les travaux de reconstruction de 3 salles de classe de l’Ecole Bon Berger de Tamatave, ainsi que plusieurs maisons à Brickaville, entièrement détruites par le cyclone. Des actions sur le plus long terme sont aussi en cours de préparation, notamment pour diminuer l’impact d’un prochain cyclone. Nous sommes reconnaissants pour votre soutien et vos prières.

bouton don