Mise à jour : 13/06/2018

Nos partenaires locaux ont pu agir très vite car ils sont sur place :

  • la MIDEM, partenaire du SEL au niveau du parrainage et des cantines Nourrir Futé :
    • déblaiement et sécurisation des sites afin que les activités pour les enfants reprennent très vite
    • installation de chapiteaux dans le centre de parrainage et 2 cantines Nourrir Futé
    • distribution de kits de vivres à 256 familles
    • informations aux familles sur les mesures d’assainissement et sur les risques liés à la consommation d’eau non potable, pour limiter les risques d’épidémie.
  • la CFC, Communauté Fraternelle Chrétienne, partenaire Ticket-Repas qui gère 6 lieux de cantine :
    • distribution de kits de vivres, d’articles ménagers et de fournitures scolaires à 65 familles
    • formation au Premier Secours à l’équipe de bénévoles chargée des distributions

Après la première urgence, ils sont maintenant dans la phase de reconstruction et de réhabilitation :

  • la CFC est en train d’aider 35 familles à reconstruire leur maison détruite
  • la MIDEM va distribuer des matériaux de construction aux familles des enfants parrainés dont la maison a été endommagée et reconstruire le toit du centre de parrainage qui a été entièrement soufflé, 4 salles de classe de l’École Bon Berger et 4 cantines Nourrir Futé.

Pour nos partenaires, il est important lors de ces constructions d’anticiper la survenue d’un prochain cyclone et de construire des bâtiments qui seront plus résistants.

Merci à tous pour votre soutien auprès de nos partenaires par vos prières et vos dons !

Mise à jour : 16/01/2018

Nous venons de recevoir des nouvelles de nos partenaires malgaches à Tamatave. Ils écrivent : « Nous remercions le Seigneur car cette fois-ci encore Il a montré sa protection pour chacun des enfants et familles : aucune perte humaine n'a été enregistrée de ce côté-là. C'est un vrai sujet de reconnaissance ! »

Si les dégâts sont importants, savoir que tous ont été protégés est un grand soulagement. Plusieurs familles de filleuls, parmi les plus pauvres, ont vu leur logement déjà bien fragile être détruit. Nos partenaires sont en train d’évaluer les dégâts et les travaux nécessaires.

En attendant, ils parent aux urgences et vont distribuer des kits alimentaires aux familles ainsi qu’à leurs équipiers les plus touchées, sachant que la nourriture est une denrée rare en ces temps de manque. Les salles de classe de l’Ecole Bon Berger étant en partie détruites ou inutilisables, il a fallu faire l’impossible pour permettre aux enfants de reprendre l’école ce matin, malgré les conditions précaires : « Pari réussi ! ». Il faudra rapidement réparer 2 salles de classes manquantes. De même, l’activité de cantine a pu reprendre. Mais les bâtiments ont absolument besoin d’être refait, ce qui obligera à localiser la cantine dans des tentes provisoires pendant au moins 6 semaines.

Continuons de prier pour les familles de nos partenaires.

  • Prions particulièrement pour chaque enfant parrainé, la raison d’être de ces projets.
  • Prions aussi pour les familles qui ont dû abandonner leur habitation : que le Seigneur donne les moyens pour effectuer les différents travaux de reconstruction.

Mise en ligne : 11/01/2018

Les 5 et 6 janvier, la région de Tamatave (côte Est de Madagascar) a été brusquement frappée par un violent cyclone – Ava – qui ne devait être, selon les prévisions, qu’une tempête tropicale. Les localités de Tamatave et Foulpointe ont subi des vents allant jusqu’à 230 km/h.

Non averties, les populations n’avaient pas eu le temps de se préparer au pire. Vents violents, pluies diluviennes, montées des eaux ont causé de terribles dégâts sur ces régions qui se remettaient à peine du cyclone Enawo. Nos partenaires viennent de nous envoyer davantage d’informations : la situation est catastrophique. 

Face à cette catastrophe, les plus pauvres sont aussi les plus vulnérables

Les projets de parrainage et Ticket-Repas de notre partenaire la MIDEM ont été gravement touchés. 8 salles de classes, le centre de formation, les cantines, de nombreux logements, tant des salariés que des familles des enfants, sont détruits ou très endommagés. Les cultures de maïs – qui devaient être prochainement récoltées – sont perdues. Les cantines de notre partenaire Ticket-Repas, la CFC, à Foulpointe, Tanambao Nosibe, Mangarano, Morarano ont subi de lourds dégâts. L’électricité est encore coupée dans plusieurs quartiers de Tamatave.

Les partenaires du SEL ont besoin de notre aide

Face à cette situation, nos partenaires se sont immédiatement mobilisés pour nettoyer, déblayer et réparer ce qui pouvait l’être afin de pouvoir accueillir les enfants au plus vite. Ils distribuent aussi des kits de vivres aux plus vulnérables. Nous avons besoin de vous pour leur permettre de reconstruire et rééquiper tout ce qui a été détruit : école, cantines, logements … Les familles des enfants bénéficiaires des différents programmes sont parmi les plus pauvres : elles ont urgemment besoin de notre aide.

Aujourd’hui, nous vous demandons de soutenir nos partenaires :

  • Priez pour les familles affectées et nos partenaires à l’œuvre,
  • Partagez cette information pour mobiliser vos églises rapidement,
  • Donnez ce que vous pouvez et encouragez votre entourage à le faire.

Les dons du SEL sont remis directement aux associations partenaires locales, gérées par des chrétiens locaux, et viennent couvrir des dépenses engagées par elles seules. En aucun cas le SEL ne verse de fonds à des instances intermédiaires (gouvernement, régions, mairie, …), parce que ce ne sont pas elles qui interviennent dans les projets de nos partenaires. Cela permet aussi d’éviter tout éventuel risque de corruption ou de malversation. De plus, les dépenses effectuées par nos partenaires sont strictement contrôlées par le SEL.

Un reliquat de dons reçus à la suite du cyclone Enawo n’avaient pas encore été versés à nos partenaires, les projets de reconstruction n’étant pas encore achevés. Ces fonds seront naturellement réaffectés aux actions de reconstruction consécutives au cyclone Ava.