Nous ne sommes pas tous égaux face à la pauvreté : les femmes y sont plus exposées que les hommes. En 2021, selon ONU Femmes, on compterait 110 hommes vivant dans l’extrême pauvreté pour 118 femmes, l’Afrique subsaharienne abritant 59% d’entre elles.

Parce qu'elles sont vulnérables mais courageuses, et qu'elles ne laissent pas tomber, nous voulons les mettre à l'honneur !

Vulnérables mais courageuses !

Ces femmes n’ont qu’une préoccupation : celle de prendre soin de leur famille et de pourvoir aux besoins de leurs enfants. Mais les obstacles rencontrés sont plus que décourageants : absence d’activité rémunératrice, scolarité abrégée, mortalité maternelle élevée, difficulté d’accès à l’eau potable ou encore manque de considération dans leur communauté. Pourtant nombreuses sont celles qui ne baissent pas les bras car bien que pauvres et vulnérables, elles sont également fortes et courageuses.

Participez au Fonds Afrique

Avec des moyens, elles vont plus loin

Les partenaires chrétiens du SEL en Afrique subsaharienne en sont les premiers témoins car si les femmes ne sont pas les seules bénéficiaires de leurs projets, elles en sont les principales. En leur permettant d’avoir accès à une eau proche et propre, à l’agriculture et à l’élevage, à des centres de santé équipés ou encore à l’épargne et au crédit, la vie de ces femmes et de leur famille est transformée. Elles peuvent désormais faire face aux dépenses de leur famille, acheter un vélo pour faciliter leurs trajets et même gagner en légitimité au sein de leur communauté.

Débordantes de joie et d’une nouvelle confiance en elles, ces femmes témoignent.

Témoignages

Rasmata, Burkina

« Le regard des gens a changé », confie Rasmata. Pour cette mère de 10 enfants et grand-mère de 11 petits-enfants, couvrir les besoins de sa famille n’a pas toujours été facile. Sans activité rémunératrice cela relevait tout simplement du défi. Aujourd’hui, elle fait partie d’un groupe d’épargne et de crédit mis en place par l’Association Zoodo pour l’Environnement et le Développement, partenaire du SEL au Burkina Faso. Grâce à ce projet elle a développé une activité génératrice de revenus et mis de l’argent de côté. « Je suis reconnaissante car cela me permet de couvrir tous mes besoins du quotidien. » En plus de payer les frais de scolarité des enfants, elle aide son entourage financièrement.

Marie, Bénin

« L’image de notre village a changé ! », s’émerveille Marie, bénéficiaire de Volontaires du Développement à la Base, partenaire du SEL. « Notre village vivait dans une misère chronique. On ne mangeait pas à notre faim, on allait dans les carrières de sable afin de revenir avec 50 cts d’euros pour la journée et nos enfants n’allaient pas à l’école. » Heureusement, grâce à l’initiative de notre partenaire, Marie bénéficie aujourd’hui d’un crédit et possède un petit élevage et des palmiers à huile. Son mari a, de son côté, été formé en techniques agricoles et reçu des semences. « Je me sens heureuse car mes enfants mangent bien et vont à l’école : notre vie s’est améliorée ! », conclue Marie.

Isabelle, Burkina

« Avoir cette structure à proximité de chez moi est un grand soulagement », s’exclame Isabelle, mère de trois enfants. « Pour mes deux précédentes grossesses, j’ai dû me déplacer dans des centres excentrés : c’était difficile. » S’y rendre pouvait prendre des heures, ce qui était loin d’être idéal dans sa condition. Heureusement, grâce à notre partenaire, l’Association pour Christ et pour le Prochain, Isabelle, comme de nombreuses autres femmes, a pu accoucher de son troisième enfant dans de meilleures conditions au Centre de Santé de Wassapi.

Nos partenaires ont besoin de vous !

Afin d’accompagner nos partenaires locaux chrétiens dans leur action, soutenez le Fonds Afrique. Bénéficiant aux femmes et aux hommes les plus vulnérables, ce fonds permet également à nos partenaires de témoigner, par leur action, de l’amour de Dieu envers tous !

Je fais un don au Fonds Afrique