Une crise alimentaire exceptionnelle 

Près de six millions de sahéliens - 1,6 million d’enfants - ont urgemment besoin d’aide alimentaire. Le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal sont confrontés à un risque imminent de malnutrition aiguë sévère : la survie de millions de personnes est en jeu (source ONU). 

Plusieurs millions de personnes au Sahel sont démunis 

La région du Sahel est confrontée à une crise alimentaire exceptionnelle provoquée par les faibles précipitations de la saison 2017. Les populations font face à la fois à de graves pénuries d’eau (les pâturages s'épuisent) et aussi à une augmentation des coûts des produits alimentaires. 
Ses communautés pauvres ont épuisé toutes leurs réserves alimentaires, souvent des mois plus tôt que d’habitude. Et les premières récoltes ne sont attendues qu’en septembre !

Des populations déjà malnutries 

Les taux de malnutrition pour ces pays, qui atteignaient  déjà des niveaux élevés, deviennent particulièrement préoccupants. De plus, de nombreuses familles - peu ou mal informées - adoptent de mauvais comportements, fragilisant leur survie : elles diminuent le nombre de leurs repas quotidiens, retirent leurs enfants de l’école, et ne se font plus soigner quand elles sont malades.

 

Les partenaires du SEL ont besoin de notre aide

Les partenaires locaux du SEL interviennent déjà, en particulier au Burkina Faso. Ils agissent de plusieurs façons :

  • Distribution de céréales gratuitement ou à coût social pendant les 3 mois de la période de soudure,
  • Formations à des activités génératrices de revenu alternatives telles que le petit élevage, le maraîchage de contre saison, ou le petit commerce,
  • Développement de techniques culturales appropriées (utilisation de semences hâtives, de cultures à cycle court),
  • Formations en vue de réduire les risques liés aux catastrophes.

Nos partenaires chrétiens travaillent en concertation avec les autorités locales et religieuses des localités où ils vivent et avec le Ministère de l’agriculture pour la mise en place des formations. 

Aujourd’hui, nous vous demandons de soutenir nos partenaires :

Nous avons déjà pu aider 3 partenaires locaux à mettre en place une aide d’urgence, à Ouagadougou et en province dans 5 villages autour de Yéguérésso. Mais les besoins sont encore nombreux en cette période de soudure.

  • Priez pour les populations affectées et une bonne saison des pluies,
  • Partagez cette information pour mobiliser vos églises rapidement,
  • Donnez ce que vous pouvez et encouragez votre entourage à le faire.

Merci pour votre soutien à nos partenaires sahéliens !