Indonésie

Cartes Compassion

En 2009, Susilo Bambang Yudhoyono a été réelu pour un deuxième mandat quinquennal. Pour la première fois dans l'histoire indonésienne, un président sortant a été confirmé dans ses fonctions, au suffrage direct, et cela dès le premier tour avec 60% de voix. Ce triomphe écrasant a été attribué à la visibilité constante du chef de l'état et à sa modération qui lui ont donné des avantages sur ses rivaux.

La croissance demeure forte (6% en 2006) et le gouvernement a réussi à limiter l'inflation. Mais malgré le dynamisme économique, une importante part de la population vit dans la pauvreté. Leur nombre a même augmenté ses dernières années.

40 millions de personnes vivent avec moins d'un demi euros par jour.

L'augmentation de la misère s'accompagne d'une désertion des écoles. Les populations fragilisées sont plus vulnérables face aux épidémies de tuberculose, de grippe aviaire ou de sida. Sans compter que la pauvreté fait le lit des extrémistes, et en particulier des terroristes.

Depuis le tsunami de décembre 2004, le pays a connu d'innombrables catastrophes naturelles et humaines : grippe aviaire, séismes, éruptions volcaniques, inondations. 

 

Education :

L'année scolaire débute en août pour se terminer en juin. L'école primaire est obligatoire, mais dans les zones rurales peu d'enfants la suivent jusqu'au bout.

En règle généralement, les écoles manquent de moyens humains et matériels. 

Les écoles publiques promeuvent le patriotisme, les valeurs humanistes, la justice sociale, le monothéisme, la démocratie représentative.

Une partie de la population musulmane n'adhère pas à ce programme et a mis en place des écoles islamiques. Au programme : apprentissage du Coran, de la Charia, de l'Arabe, de l'histoire et des traditions musulmanes. Ces écoles, plus ou moins radicales, rencontrent un certain succès dans les campagnes.

 

Religion :

88% des indonésiens sont musulmans. Les chrétiens sont 8% (5% de protestants, 3% de catholiques). On dénombre également 2% d'hindou, et 1% de Bouddhistes.

La constitution garantit la liberté religieuse, et celle-ci est généralement bien respectée, en particulier pour les 5 religions reconnues (Islam, Catholicisme, Protestantisme, Hindouisme, Bouddhisme).

 

Loisirs :

Le Football, tennis, et badminton sont très populaires.

 

Langues

La langue officielle est le bahasa indonésien. Mais les indonésiens parlent souvent aussi Anglais ou Néerlandais. Il existe de nombreux dialectes locaux (notamment le javanais)

 

Bahasa indonésien :

Apa Khabar ? (Quelles sont les nouvelles ?)

Baik, baik (tout va bien)

Selemat est une salutation générale. On dit selemat pagi (le matin) selemat siang (vers midi), selemat sore (l'après-midi) et selemat malam (le soir).

 

Javanais :

Piye Kabare? (Comment ça va?)
Apik  (Tout va bien)
Sugeng enjing  (Bonjour)
sugeng sonten (Bon après-midi)
sugeng ndalu (Bonsoir)
wilujeng (Félicitation)

 

 

Sources : Compassion, le Monde Bilan du monde 2007, encyclopédie de l'état du monde.
Centré sur Christ - Pour l'enfant - En collaboration avec l'église