URGENCE PHILIPPINES - Typhon Haiyan -

Suite au typhon Haiyan du 8 novembre 2013, l'équipe de notre partenaire sur place, Compassion Philippines, est intervenue au plus près des populations.

Compassion Philippines, présent et actif là-bas depuis plus de 40 ans est en lien étroit avec plus de 330 Eglises Philippines.

Rapidement, des bases de coordination ont été mises en place sur les îles avoisinantes (situées parfois à plus de 900 km de Manille) afin de gérer les chargements d'urgence. Une deuxième phase, plus longue, cherche à mettre en place un retour à la normale. Merci pour vos dons et vos prières.

Découvrez à travers cette vidéo comment vous pouvez continuer à aider le pays à se relever durablement, en parrainant un enfant.

Mai 2014 : où en est la reconstruction ?

Notre partenaire sur place, Compassion Philippines, nous a récemment donné des informations sur l’utilisation du fonds d’urgence. 

Un exemple de maison reconstruite, en bois et béton et qui dispose de toilettes à fosse septique, d'un coin cuisine et de panneaux solaires.
Grâce à l'utilisation de matériaux plus solides, les maisons seront plus résistantes aux intempéries, fréquentes aux Philippines.
  • Une entreprise indépendante a fourni une expertise détaillée des dégâts des 44 Eglises partenaires et des 6 000 familles touchées par le typhon.
  • La reconstruction présente un réel avantage pour les familles qui, en plus d'être relogées, bénéficient de maisons construites en béton et en bois, avec des toilettes à fosse septique, une petite cuisine individuelle, un panneau solaire et trois fenêtres. Ce qui n’était pas le cas avant.
  • Livres, chaussures et uniformes ont été rachetés pour que les enfants puissent retourner à l’école.
  • Avant le typhon, beaucoup de familles, vivaient de l’exploitation de cocotiers et n’ont depuis plus de sources de revenus. Des solutions alternatives sont en recherche auprès de divers organismes spécialisés et au sein des communautés.
  • La reconstruction des sources d’eau est en cours et déléguée aux Eglises partenaires locales.  
  • Les pasteurs, ont énormément œuvré pour aider les familles, oubliant qu’ils étaient eux-mêmes victimes de la catastrophe. Une petite retraite a été organisée pour eux afin qu’ils bénéficient d'un peu repos, d’un bilan de santé (pour beaucoup, c’était une première !), d’une réunion « compte rendu et partage » et d’un dîner. Ils étaient très touchés de ces attentions et sont repartis ressourcés et pressés de reprendre leur ministère.

Les pasteurs, le personnel des centres d’accueil, les enfants et leurs familles sont vraiment reconnaissants. Ils sont encouragés par la motivation et le sérieux de ceux qui les aident.

Le Directeur de Compassion Philippines, Noël Pabiona témoigne :

« Les mots ne suffisent pas pour remercier tous ceux qui nous ont soutenus, non seulement financièrement mais en prières, sans quoi nous n’aurions pas pu nous tenir aux côtés de nos Eglises partenaires pour la reconstruction des familles, des vies, ainsi que des ministères déjà commencés dans leurs communautés en partenariat avec Compassion.

Vous êtes comme Moïse, Aaron et Ur, intercédant pour nous. Le Seigneur a utilisé votre aide pour rétablir l’espoir. Nous ne pourrons jamais faire assez mais nous utilisons ce que nous avons reçu avec sagesse, judicieusement, afin d’avoir le plus grand impact possible. Que Dieu vous bénisse ! »

Continuons à prier pour que Dieu renouvelle la force et le courage des victimes mais aussi des personnes qui, chaque jour, sont actives dans la reconstruction et le retour à une vie normale.

 

Janvier 2014 :

Grâce à votre générosité, le SEL a reçu 216 000 € pour le secours
d’urgences Philippines. Merci !

Des demandes pour la deuxième phase de secours sont déjà en train d’arriver au bureau national. Cette deuxième phase a besoin de plus de temps et  d’informations pour être mise en oeuvre. Elle cherche à mettre en place le retour à la normale et la reconstruction. Cela consiste par exemple à donner de  l’assistance aux victimes pour retrouver un moyen de gagner leur vie, réparer ou reconstruire les habitations et locaux.

« Nous sommes confiants que notre Dieu ne nous laissera ni nous abandonnera », dit Noël Pabiona (Directeur de Compassion Philippines).

Quelques exemples de ce qui se fait (au 20/11/2013) :

5 bases de coordination, ont été mises en place sur les îles de Panay, Samar, Leyte et Biliran qui se trouvent entre 400 km et plus de 900 km du bureau national à Manille qui est le centre de coordination des secours.

La plupart des chargements d’urgence arrivent de Manille ; certains par avion, beaucoup par camion (prenant le ferryboat entre les îles).Les bases de coordination sont des églises qui ne sont pas trop durement touchées par le typhon, qui ont de la place pour stocker les livraisons, et qui ont suffisamment de personnel pour faire le travail.

Dans certains cas, des ados parrainés viennent prêter main forte aux adultes. Ces bases réceptionnent, trient, préparent et distribuent les lots, y compris des fournitures médicales, vers les centres d’accueil dans leur région.

-  A Panay, deux vagues de distribution ont déjà eu lieu. Les « unités de gouvernement local » ont exprimé leur reconnaissance à nos partenaires, les premiers à distribuer des fournitures d’urgence dans la région.

- Environ 3 tonnes de fournitures et vivres ont été livrées sur l’île de Samar, suivi par une distribution prioritaire sur la côte est qui a été la plus durement touchée. Une équipe de médecins d’Action Internationale est arrivée le 22 novembre. Ils sont logés sur place dans un centre d’accueil. Ils sont obligés d’arrêter les soins vers 18 heures, par manque de lumière car l’électricité n’est pas encore rétablie. Petit à petit, certaines bornes téléphoniques fonctionnent de nouveau. Environ 50 bénévoles travaillant dans les domaines médical et paramédical accompagnent les médecins.

Jeudi 14 novembre

Grâce à son implantation là-bas depuis plus de 40 ans, et à ses relations étroites avec plus de 300 Eglises locales, Compassion Philippines a effectivement démarré depuis 3 jours l'aide d'urgence, comme en témoignent les extraits du rapport de Noël Pabiona (en date du 11 novembre) - Directeur de Compassion Philippines, partenaire du SEL, là-bas.

"A ce jour, la situation dans les régions dévastées ne s’est pas vraiment améliorée. Comme dans les reportages de CNN, les gens affamés et désespérés, venant des lieux sévèrement touchés où il n’y a ni eau, ni nourriture, ni électricité, ni moyen de communication, ont commencé à piller, ce qui entrave sérieusement les efforts internationaux de secours.

Nous n’avons toujours pas de nouvelles d’au moins 7 Eglises partenaires dans la province de Leyte, où nous avons envoyé une équipe de 3 hommes, malgré la situation difficile et dangereuse. Merci de prier pour leur sécurité afin qu’ils organisent l’acheminement de fournitures d’urgence par tous les moyens possibles.

Au milieu de cette situation déprimante, Dieu agit de manière miraculeuse. Hier, un ami a offert l’utilisation de quatre de ses petits avions privés pour acheminer des biens aux pistes des aéroports les plus proches des zones affectées, et Compassion est en haut de la liste des œuvres prioritaires ; sachant que certaines pistes et équipements sur place ne fonctionnent plus.

Nous avons pu envoyer 1,17 tonne de biens de première nécessité aux Eglises avec lesquelles nous travaillons sur l’île de Bantayan (Cebu) et à Bogo. Aujourd’hui, nous prévoyons d’envoyer environ 2,7 tonnes à Ormoc. Ce sera la toute première livraison à atteindre ce lieu ravagé par le typhon.

Merci de prier pour que l’équipage et le personnel de Compassion Philippines soient protégés de ceux qui pourraient essayer de piller l’avion à son atterrissage. 

Merci d'être à nos côtés, avec vos dons et vos prières."
Le SEL contactera personnellement les parrains et marraines, si leur filleul a été touché, dès que l'information sera disponible.

 

  • Extrait du rapport de Noël Pabiona, directeur de Compassion Philippines, mais également l'un des premiers à se rendre sur place dans la zone d'Ormoc :

« Dieu est si bon et miséricordieux envers nous et il continue à nous montrer à tous qu’il est plus grand que ce à quoi nous devons faire face, même après un typhon aussi catastrophique qu’Haiyan.

La situation n’est pas stable mais, un certain degré d’autorité civile et de contrôle se met en place depuis samedi dernier (le 16 novembre) à Tacloban City, la plateforme à partir de laquelle nous pouvons atteindre les autres lieux.
Nous étions parmi les premières œuvres à apporter un secours d’urgence à la province d’Ormoc. Après le départ de notre avion (petit avion prêté par un ami), l’Etat et d’autres ONG ont commencé à envoyer des avions : ils ont vu qu’Ormoc était sûr et que les gens ne pillaient pas et n’étaient pas violents comme dans d’autres lieux."

Cinq centres supplémentaires facilitant le conditionnement et la distribution des biens de première nécessité sont maintenant établis à Panay, Samar, Leyte, and Biliran, ils s'ajoutent aux efforts conjoints des facilitateurs de projets régionaux et des Eglises locales dans ces régions. De nouveaux approvisionnements médicaux sont programmés à Cebu, ainsi qu’une tournée médicale dans le nord de l’île.

La région Lower Leyte voit en ce moment la distribution d’aide par 5 églises, et ailleurs en ce même moment d’autres distributions sont faites à 500 familles en relation avec trois autres églises. La région Eastern Samar est maintenant organisée pour la distribution de l’aide.

  • Merci de continuer à prier pour que :

- l’État fasse tout son possible pour instaurer l’ordre et nettoyer les lieux dévastés où l’odeur de mort est encore très forte,

- ceux qui sont au bénéfice des secours continuent à voir les équipes de Compassion Philippines comme des prolongations de la main de Jésus-Christ, qu’ils en viennent à l’adorer et le glorifier, Lui seul.

- tous ceux qui ont perdu un proche ou sont affectés par la perte de tous leurs biens trouvent soutien et réconfort.

 

Mercredi 13 novembre

Notre partenaire Compassion Philippines ( partenaire du SEL pour le parrainage d'enfants là-bas ) continue à évaluer les dégâts et à rassembler des informations suite au Typhon Haiyan du 8 novembre dernier.

Environ 120 centres d’accueil se trouvaient sur le chemin du typhon.La région de Visayas a été la plus durement touchée. A ce jour, aucun décès d’enfant parrainé n’a été signalé. Selon le personnel de Compassion Philippines dans ces régions, beaucoup de familles ont pu trouver refuge dans des lieux sûrs et dans les centres d’évacuation. Tous les centres d’accueil ont pu fournir de la nourriture de base aux familles. En collaboration avec les autorités locales et d’autres organismes, les centres coordonnent l’aide d’urgence.

Merci de prier pour la protection et le secours du Seigneur en faveur des Philippines et pour tous les membres du personnel qui sont engagés dans le travail difficile de l’évaluation des dégâts au sein des communautés touchées. Que le Seigneur console et fortifie les familles qui ont perdu des bien-aimés.

 

Dimanche 10 novembre - 18 h

Les derniers bilans avancés par les autorités font état d'au moins
10 000 morts.

Selon notre partenaire sur place, Compassion Philippines, il reste très difficile d'évaluer précisément l'ampleur des dégâts car beaucoup de routes sont coupées et les communications sont loin d'être rétablies partout.
"Nous vous remercions pour votre soutien et vos prières.
Nous allons devoir apporter d'importants secours ; nous sommes confiants que notre Dieu ne nous laissera ni ne nous abandonnera. »

Il semblerait que près d'une 100aine de centres d'accueil d'enfants parrainés, où sont accueillis près de 19 000 enfants, aient été directement affectés. Le SEL contactera personnellement les parrains et marraines, si leur filleul a été touché, dès que l'information sera disponible.

Merci pour vos dons.

 

Samedi 9 novembre

Le typhon Haiyan, l'un des plus puissants que le monde ait connu, a frappé les Philippines ce vendredi 8 novembre, provoquant la mort d'au moins 1 000 personnes et d'énormes dégâts affectant des familles déjà particulièrement pauvres et démunies.

Des milliers d'enfants et de familles déplacées ont besoin d' une aide d'urgence.
Compassion Philippines, partenaire du SEL pour le parrainage d'enfants là-bas, a d'ores et déjà mis en place un plan d'urgence pour porter secours et aide d'urgence aux nombreuses familles touchées par cette énorme tempête.

Grâce à vos dons,  ils pourront
fournir une aide alimentaire et de l'eau potable,

aider à trouver des abris temporaires, des médicaments, des biens de première nécessité (ustensiles de cuisine, vêtements, affaires scolaires..),  mais aussi apporter une aide psychologique et un soutien spirituel

Merci pour vos dons et vos prières, pour les Philippines, aujourd'hui.