Insécurité alimentaire préoccupante au Sahel

Sécheresse... Récoltes insuffisantes... Une nouvelle crise alimentaire s'est installée dans cette région d'Afrique où l'extrême pauvreté atteint déjà un seuil critique. 

Les informations très inquiétantes des partenaires chrétiens au Mali, au Niger ou au Burkina Faso ont amené le SEL, comme d'autres ONG chrétiennes de l'alliance internationale Integral, à mettre en place un fonds d’urgence SAHEL en avril. 

Plus de 10 000 € avaient déjà été envoyés dès le mois de décembre à trois d’entre eux (WPD, AFAS et AséFu), afin d'acheter des céréales qui ont été distribuées ou rendues disponibles à bas prix lorsque les populations en ont le plus besoin. Grâce au fonds d'urgence, plus de 160 000 euros ont permis et permettent encore aujourd'hui d'intervenir en faveur de ces populations.


Merci pour vos dons et vos prières.

 

Urgence sahel : nouveau bilan

Sans les techniques culturales proposées par l’AZN, au Burkina Faso.
Sans les techniques culturales proposées par l’AZN, au Burkina Faso.
Avec les techniques culturales proposées par l’AZN, au Burkina Faso.
Avec les techniques culturales proposées par l’AZN, au Burkina Faso.

Suite à l’appel de nos partenaires que nous vous avons relayé depuis fin décembre et davantage encore en mai dernier, vous avez été près de 1 500 personnes à vous mobiliser pour le Sahel.

Vous avez partagé plus de 160 000 € avec ces populations dans le besoin, votre formidable soutien nous a permis, et nous permet encore, d’aller bien au-delà des premiers besoins et de financer des projets agricoles à plus long terme.

Au nom de nos partenaires, nous vous exprimons donc notre très grande reconnaissance et vous présentons un nouveau bilan de ce qui a été mis en place récemment grâce à vos dons.

 

Lors de situations de crise comme celle-ci au Sahel, soulager la faim par un apport direct de nourriture est une nécessité indéniable. Mais le meilleur moyen de repousser efficacement et plus durablement la faim est de mettre en place des projets d’agriculture qui rendent autonomes les bénéficiaires. Nos partenaires savent que le meilleur moyen de répondre à une pénurie de pluie est d’avoir prévu une solution alternative locale.

En plus des projets déjà financés dès le mois de décembre 2011, le SEL a choisi d’intervenir de la façon suivante :

• des projets de distribution de céréales

Quatre projets de distribution de céréales ont été mis en place pour un total de 28 986 €.

Au Niger, 1500 personnes ont pu bénéficier d’une distribution grâce à l’ACEN. Au Nord du Burkina Faso, un complément a pu être envoyé à notre partenaire WPDS qui a distribué des céréales à plus de 21 000 personnes.  À Ouagadougou, 50 familles d’accueil d’orphelins ont été prises en charge avec notre partenaire l’EPE. Enfin, au Tchad, le CECADEC (Partenaire de Tearfund UK) a pu distribuer des céréales à près de 2 200 familles.

• des projets d’agriculture

36 335 € ont été versés à deux de nos partenaires : le CECOZ au Mali, pour un projet de culture de rente, avec la mise en place d’une coopérative pour la production de sésame (culture qui nécessite peu d’eau) ; et également l’AZN, pour la vulgarisation de techniques culturales adaptée dans 10 villages au Burkina Faso.

• d'autres projets en cours (en date de fin août 2012)

La saison des récoltes approche. Il faut déjà penser à stocker les céréales dans de bonnes conditions et améliorer les possibilités de conservation et transformation.

Parmi les projets en cours figurent deux banques de céréales au Burkina Faso, permettant de maintenir des prix bas plus longtemps. Au Niger, c’est un projet de transformation agricole permettant une plus longue conservation des aliments.

Un projet de développement agropastoral au Burkina est également prévu, ainsi qu’un projet de renforcement des capacités alimentaires de familles accueillant des réfugiés venant du Nord du Mali.

Tous ces projets totalisent plus de 55 000 €.

A ce jour, 61 personnes se sont engagées pour soutenir régulièrement l’agriculture au Sahel. De nombreux projets visant à améliorer la sécurité alimentaire dans cette région pourront ainsi encore être soutenus au cours des prochains mois pour repousser la faim.

Mis en ligne le 11 septembre 2012
Sources : partenaires du SEL

 

 

Où en sont nos partenaires sur place ? (Juillet 2012)

Les distributions de céréales ont lieu, et d'autres vont être mises en place grâce à votre soutien. Il s'agit maintenant de faire tenir les populations jusqu'aux récoltes en septembre. Un grand MERCI aux nombreux donateurs qui agissent avec nous pour permettre à des familles et à des enfants de survivre.

 

Au Burkina Faso

La distribution a bien eu lieu comme prévu grâce au second financement apporté au mois de mai à  l’association chrétienne WEND PENGA. Nous estimons à  1 000 familles le nombre de bénéficiaires (une famille pouvant représenter jusqu’à 30 ou 40 personnes). Pour plus d’infos sur ce projet, cliquez ici.

 

 


Au T
chad

Le partenaire chrétien local de TearFund UK, le CECADEC (Centre Chrétien d’Appui au Développement Communautaire), est missionné pour distribuer dans les 1 à 3 mois qui suivent des céréales à 2 200 familles au Tchad. Les distributions vont avoir lieu dans les zones les plus vulnérables, et à des moments où la faim est la plus dangereuse pour les populations. Il s’agit de faire tenir les populations jusqu’aux prochaines récoltes qui auront lieu en septembre.

 

 

Au Mali
Le département des projets de développement du SEL prévoit une action au Mali dans les plus brefs délais. Une sélection rigoureuse du projet mis en place doit cependant être effectuée. C’est ce sur quoi se penche en ce moment notre équipe. De plus amples informations pourront être communiquées dans les semaines qui viennent.

Où en sont nos partenaires sur place ? (mai 2012)

Merci à tous ceux qui ont déjà fait parvenir leur soutien, c’est un formidable encouragement pour nos partenaires de vous savoir à leurs côtés. Vous trouverez dans les lignes ci-dessous, des informations concernant leurs derniers projets.

Au Niger, distribution de céréales dans la Région de Torodi et Malakondi.

L’objectif de notre partenaire ACEN est de permettre à 1500 personnes parmi les plus démunies (les veuves, les femmes abandonnées par leurs maris, les enfants et les plus pauvres) d'avoir une alimentation correcte pendant la période de soudure.

Plus tôt cette année, une formation aux techniques de restauration des sols a été mise en place avec le SEL, afin de former les populations et ainsi préparer les champs pour que les prochaines récoltes soient meilleures.

 

 

Au Mali, projet agriculture commerciale de Tominian (Communes de Sanekuy, Yasso, Djora et Mandiankuy)

Suite au financement, en février, de l’achat de céréales pour une distribution d’urgence, notre partenaire CECOZ souhaite à présent créer une source de revenu complémentaire pour les producteurs démunis.

Le projet concerne les habitants des communes citées, les propriétaires de terre qui ont l’habitude, ou sont prêts à produire le sésame et sont disposés à adhérer à une coopérative. Le projet veut recruter un technicien agricole qui va recenser les producteurs, les assister dans l’obtention des semences de qualité et les suivre tout au long du cycle de production. L’objectif est de leur enseigner les techniques de récolte de séchage et de stockage pour une bonne production. Les ventes seront organisées par la coopérative.

 

Au Burkina Faso : achat et distribution de céréales (Ce projet a été initialement démarré en décembre 2011).

Dans la ville de Namsiguia, province du Bam  Il s’agit pour l’association Wend-Panga de mettre en place dans chaque village un comité de gestion qui s’assurera que chaque bénéficiaire a reçu gratuitement la quantité prévue de céréales.  Les quantités de distribution sont déterminées en fonction des besoins de chacun. Les plus nécessiteux peuvent recevoir en moyenne 20kg de céréales par famille. Cela les aidera dans une période critique où le travail dans les champs commence.

A Ouagadougou : le SEL a répondu à la demande de l’Eglise Protestante Evangélique de Ougadougou pour l’achat de céréales et sa redistribution, notamment aux parents des enfants qui bénéficient du soutien dans le cadre des Ticket-Repas.

Où en sont nos partenaires ? (Mars 2012)

Nos partenaires nous ont très rapidement alertés au moment de la récolte pour nous annoncer la crise alimentaire à venir. Mais les besoins sont grands, les fonds reçus jusqu’à aujourd’hui ne nous ont pas permis de répondre à toutes les demandes et certains projets sont encore en attente de financement.

Agir aujourd'hui face à la crise :

  • Banque de céréales au Mali dans le village de Sanekuy
    Ce village se situe dans la région de Ségou, dans le cercle de Tominian. La population essentiellement paysanne cultive céréales, arachides et un peu de sésame. L'élevage est associé à l’agriculture. Le village se situe dans une partie de la zone sahélienne où l’avancée du désert est notoire. Les habitants n’ont presque rien récolté.

    Suite à la demande de l’association CECOZ, partenaire du SEL au Mali, le SEL a financé l’achat de céréales dès la récolte, avant la montée des prix. Elles seront stockées avant d’être distribuées gratuitement aux plus démunis ou revendues à prix social pendant la période de soudure.

    Ce projet est un programme à caractère social. Le petit bénéfice réalisé servira à assurer le fonctionnement courant de la banque de céréales pour permettre la pérennisation de l’action.
  • Chantier à haute intensité de main d’œuvre – Burkina Faso
    A Guié, un chantier d’agrandissement du bulli (réserve d’eau) a permis à de nombreuses personnes d’avoir un travail en saison sèche et de disposer d'un complément de revenu pour acheter les céréales  indispensables pour nourrir leurs familles.

Aller plus loin en préparant déjà la saison prochaine :

  • Achat de semences améliorées au Burkina Faso dans la commune de Doumbala
    Doumbala est située au Nord Ouest du Burkina Faso, dans la province du Kossi, à la frontière du Mali. Dans cette commune, le déficit dans les récoltes de céréales a atteint 56 % engendrant un exode rural intense.

    Pour préparer la saison culturale prochaine, le SEL, en partenariat avec l’association SAREPTA, a financé l’achat de semences améliorées afin d’augmenter les rendements.

  • Restauration des sols au Niger dans la Région de Tillabéri (Ouest Niger)
    L’Assemblée Chrétienne Evangélique du Niger (ACEN) va lancer un projet pour la restauration des sols, ce qui devrait permettre d’obtenir de meilleures récoltes sur 400 à 500 ha dans un total de 10 villages.

    Pour cela, 100 leaders seront formés sur les techniques de culture en zaï qui permettent de récupérer et de conserver au maximum l’eau de pluie. Dans chaque village, une fosse fumière sera creusée. 85 sacs de semences améliorées ont également été achetés pour la saison prochaine.

    Ce projet a pu être financé grâce au soutien de Tear Fund Nouvelle Zélande, partenaire du SEL au sein de la plateforme Integral.

Grâce à vos dons, nous pouvons répondre à l'appel des organisations chrétiennes locales qui agissent, village après village, pour soulager les populations aujourd'hui, afin d'éviter la famine, mais aussi préparer demain... Merci.

 

Insécurité alimentaire préoccupante au Sahel (déc. 2011)

La situation de crise alimentaire que connaissent actuellement le Burkina Faso, le Niger et d'autres pays de la zone sahélienne est jugée très préoccupante. Les pluies ont été peu abondantes et les récoltes faibles, les prix montent et les prochaine récoltes n'arriveront pas avant le mois d'octobre...

On peut d'ores et déjà parler d'un réel risque de famine. Les partenaires du SEL qui agissent au quotidien auprès des familles, en ville comme dans les campagnes, nous lancent un appel au secours pour tenter de prévenir au maximum cette situation de famine.

"Priez pour cette situation car les prix des denrées alimentaires commencent à grimper." - Hénoc SIB au Burkina Faso (EPE)

"104 des 703 communes seront bientôt en situation de famine. Nous devons exprimer, face à une telle situation, notre amour du prochain." - Pascal Adams THERA au Mali (ONG HELP)

Le SEL, comme d'autres ONG chrétiennes de l'alliance internationale Intégral, met en place un fonds d’urgence.

Les fonds récoltés permettront d'anticiper la hausse des prix en achetant au plus vite, des stocks de céréales. Des distributions de nourriture aux plus nécessiteux, des ventes de vivres à coût social pourront être faites grâce aux comités locaux de gestion mis en place par nos partenaires.

Merci pour vos dons et vos prières.