Haïti : d'une urgence à l'autre...

Janvier 2010 : Séisme dévastateur à Port-au-Prince. 
Octobre 2010 : Début d'une épidémie de cholera.
Novembre 2010 : L'ouragan Tomas provoque de graves dégâts matériels et amplifie l'épidémie de choléra.

Aujourd'hui, Haïti peine à se relever. Au-delà des milliers des morts et du choc psychologique subi par la population, c'est aussi l'économie et la gouvernance du pays qui sont profondément bouleversées. Pourtant, grâce à vos dons, des églises et ONG chrétiennes haïtiennes ou internationales, partenaires du SEL, sont toujours à l'oeuvre et continuent de porter secours aux femmes, aux enfants et aux hommes en détresse, là-bas.


Projets financés en 2012 :

La pharmacie de la Clinique Mobile de Bolosse

Avec l’UEBH (en partenariat avec la Mission Biblique) :

- soutien à l’Ecole Technique Maranatha (en partenariat avec Tearfund) : cette école forme et recycle des professionnels du bâtiment spécialisés en construction parasismique.

- prolongation du soutien à la Clinique Mobile de Bolosse (PAP)

- construction de 2 blocs sanitaires au Camp Bethel de la Pointe au Nord Ouest de Haïti : ces locaux sont utilisés par les Eglises de la région pour leurs rassemblements et conventions et sont aussi mis à disposition des services de l’Etat pour des activités de sensibilisation, de vaccination ou pour des activités extra-scolaires en faveur des enfants de la région.

 

En partenariat avec la Fédération Protestante de Haïti :

- l’achat d’un véhicule, Tap-Tap, pour  l’orphelinat Main de la Compassion, partenaire de La Cause : ce véhicule permettra d’assurer le transport des enfants mais sera aussi, en tant que taxi,  une activité génératrice de revenus pour l’orphelinat

- la création d’un lieu d’écoute pour les femmes dans le cadre du programme de lutte contre les violences faites aux femmes mis en œuvre par la MISSEH (Mission Sociale des Eglises Haïtiennes). Nous espérons qu’un second lieu ouvrira prochainement.

Merci pour votre soutien qui a permis la réalisation de ces projets.

 

Quelques projets financés récemment par le SEL

La clinique mobile de Bolosse

Après une première phase d'urgence où, grâce à vos dons, le SEL a pu soutenir le travail de plusieurs de nos partenaires là-bas, il a été décidé de soutenir des projets de plus long terme en Haïti :

Avec le partenaire local : UEBH (Union Evangélique Baptiste d'Haïti) :

-         La clinique mobile de Bolosse  à Port au Prince (en collaboration avec  la Mission Biblique).

L'objectif de ce projet est d'améliorer l'accès aux soins de la population en difficulté dans 3 quartiers de Port Au Prince : Fort-Mercredi, Descayettes et Bolosse.
Elle fonctionne 3 jours par semaine.  

-          Le centre médical Beraca de Port de Paix pour la prise en charge des malades du choléra lors des épisodes épidémiques (en collaboration avec  la Mission Biblique).

L'afflux de patients atteints du choléra a nécessité l'emploi de personnel médical supplémentaire lors de pics épidémiques ainsi que l'achat de produits et médicaments.

A titre d'exemple, pour un séjour moyen de 5 jours d'hospitalisation, les frais s'élèvent à plus de 4000 gourdes (80€). Plusieurs centaines de ces cas ont été pris en charge.

-          L’aide à la scolarisation des élèves ayant quitté Port au Prince suite au séisme et accueillis au collège Elim des Gonaïves.

L'objectif était de permettre aux établissements scolaires d’assurer l’accueil des élèves des familles déplacées dans de bonnes conditions et en offrant un peu de nourriture.

A la rentrée 2011, 103 élèves migrants, sont toujours scolarisés au collège.

Par la même occasion, s'est mis en place un projet d’aide au redémarrage et à la restauration du Collège Evangélique Maranatha (CEM) et Lekol pou yo tou 

-          Le démarrage d’un élevage de poules pondeuses à Gonaïves (en collaboration avec d’autres membres de la Plateforme Haïti).

A travers ce projet les objectifs sont :

- l’amélioration de l'alimentation  des familles défavorisées
- l’attribution d’une source de revenus rapides aux familles pour améliorer leurs conditions économiques
- augmenter le nombre de têtes de poules disponibles sur le marché local pour la consommation

Avec le partenaire local : FEDIROJECO :

-          La reconstruction d’un dortoir (en collaboration avec d’autres membres de la Plateforme Haïti).

Il s'agit d'un orphelinat, géré par un pasteur, qui accueille 59 orphelins. Le dortoir a été construit avec des briques anti-sismiques et anti-cycloniques. Ce chantier fut un chantier pilote et l'occasion d'apprendre aux jeunes à utiliser une presse à brique. 

 

Merci pour vos dons qui ont rendu possible la réalisation de ces projets.

Nous pouvons continuer à prier pour la reconstruction du pays et nos partenaires qui continuent à oeuvrer sur place.

Mis en ligne le 09/01/12

Epidémie de choléra - Dernières nouvelles des enfants parrainés (26/01/11) -

De mi-octobre 2010 à mi-janvier 2011, 194 000 personnes ont été infectées par le choléra. L’épidémie a engendré près de 4 000 morts. Bien que l’épidémie n’ait pas encore atteint son maximum, l’Organisation Mondiale de la Santé a recensé un peu moins de décès durant la période du 12 au 16 janvier.

A ce jour, 236 enfants parrainés ont été infectés, et 15 d’entre eux sont décédés. Il ne s'agit pas d'enfants parrainés en France. 221 enfants ont pu être guéris. 21 parents et 2 membres du personnel des centres sont décédés suite à cette maladie. Entre mi-décembre et mi-janvier, 19 enfants parrainés ont été infectés ou touchés par le choléra.

Ce que fait Compassion Haïti :

Des séances de formation concernant le choléra et l’utilisation du matériel d’aide ont été organisées pour le personnel des centres d’accueil en Haïti.

Au total, 34 995 filtres à eau, 150 000 sérums de réhydratation, 564 savons et 36 000 tablettes purifiantes ont été distribués aux familles et au personnel des centres d’accueil.

Tous les centres d’accueil ont été équipés avec des appareils de désinfection pour les mains et de production de chlore. Ils sont utilisés durant les activités et également distribués aux familles.

Une étude va être conduite dans chacune des églises partenaires sur les conditions d'accès à l'eau, les installations sanitaires et de santé.

Merci de prier pour :

  • la guérison des personnes infectées par le choléra,
  • la protection de ceux qui ont été déplacés,
  • l'issue des élections présidentielles et législatives,
  • les responsables de Compassion Haïti afin qu’ils fassent face aux suites du tremblement de terre de 2010 et à l’épidémie de choléra avec sagesse.

Si votre filleul(e) est personnellement touché(e), le SEL prendra contact avec vous.

Mis en ligne le 31/01/11
Source : Compassion Haïti.

Choléra, élections... (informations en date du 10/12)

Clinique médicale Beraka - pédiatrie.
Clinique médicale Beraka - pédiatrie.

Le point sur le choléra

Bien que le nombre total de cas de choléra augmente toujours, le taux de mortalité parmi les personnes infectées diminue. Au début de l’épidémie, ce taux était de 9%, il est passé depuis à 3.5% selon le ministère de la santé en Haïti.

Depuis l’apparition de l’épidémie, 93 222 personnes infectées ont été traitées, 44 157 ont été hospitalisées et 2 120 personnes sont mortes du choléra.

Les enfants parrainés

42 nouveaux cas
ont été enregistrés parmi les enfants parrainés et leur famille pendant les deux dernières semaines, la majorité d’entre eux étant en voie de guérison après avoir reçu un traitement médical.

Jusqu’à présent, 158 enfants ont été touchés par le choléra. 18 d’entre eux ont perdu des proches tandis que deux enfants et une collaboratrice de Compassion Haïti sont décédés des suites du choléra.

Si votre filleul(e) a été ou est touché(e), le SEL vous en informera personnellement.

Les élections

Des manifestations violentes ont eu lieu ces derniers jours suite à la proclamation des résultats du premier tour de la présidentielle. Jusque là, ces manifestations n’ont pas posé d’obstacles significatifs à la lutte contre le choléra.

Ce que nos partenaires font sur place

Dans 31 centres d’accueil, Compassion Haïti a distribué des filtres à eau aux familles, celles-ci bénéficiant maintenant d’eau potable à la maison. Presque tous les centres d’accueil ont été équipés d’un kit d’urgence pour la réhydratation intraveineuse. Beaucoup de patients de choléra sont morts parce qu’un tel kit n’était pas disponible.

En prévention, les enfants dans les centres d’accueil reçoivent des cours d’hygiène. Des instructions sanitaires sont imprimées sur des affiches et distribuées parmi les familles des enfants parrainés.

Des fonds ont également été adressés à la clinique médicale Beraka (voir photo), gérée par l'Union Evangélique Baptiste et la Mission Biblique en Haïti afin de prendre en charge les malades du choléra.

Merci de continuer à prier pour la guérison des personnes infectées et pour un arrêt de la propagation du choléra.

Merci également de prier pour que le calme et l’ordre reviennent après cette période d’élections et pour que Dieu encourage et redonne de la force à nos partenaires qui sont exposés à tous ces défis.

Source : Compassion Haïti - U.E.B.H.
Mis en ligne le 13/12/2010.

Ouragan et choléra : le bilan s'alourdit. (Informations du lundi 15 novembre)

(suite des informations du mercredi 10 novembre)

Cholera

Le choléra continue à se répandre rapidement : à ce jour de nouveaux cas ont été recensés dans le nord, le nord-est, le centre, le sud et l’ouest du pays.

Au moins 14 centres de traitement du choléra sont désormais opérationnels dans l’ensemble du pays et les actions en matière de prévention et de sensibilisation se poursuivent partout dans le pays.

Une procédure  officielle pour signaler  et identifier les cas de diarrhées sévères ou de choléra a été mise en place par les différents acteurs du système de santé selon les directives du Ministère afin d’éradiquer l’épidémie.

92 enfants parrainés (8 cas de plus que lors du précédent bilan) ont été atteints du  choléra. Rappelons que la plupart d’entre eux se sont déjà remis mais un enfant est décédé et 35 autres sont toujours soignés à l’hôpital.

Si votre filleul(e) a été directement touché(e), le SEL vous  avertira personnellement.

Les directeurs de centres d’accueil et les relais santé ont été formés aux méthodes de prévention et à la maitrise de l’épidémie de choléra afin de former ensuite les enfants et leurs familles.Une délégation de Compassion Haïti distribue des vivres et mène des opérations de sensibilisation pour aider la population face à cette épidémie.

Le SEL a également envoyé un soutien de 20 000 € au centre médical Beraka, en partenariat avec la Mission Biblique en Haïti. Ce financement permettra l'achat de matériel destiné à la prise en charge de patients atteints du choléra mais aussi au recrutement de personnels soignants supplémentaires.


Ouragan Tomas

Le bilan de l’ouragan Tomas s’alourdit : 21 décès et  6 610 personnes sans abris suite à son passage sur Haïti, la semaine dernière.

Concernant les enfants parrainés, 1 450 d’entre eux, répartis sur les 47 centres d’accueil, ont été  touchés par cet ouragan, perdant pour certains leurs maisons et leurs biens ou pour d’autres  leurs affaires scolaires, leur bétail…

459 maisons ont été endommagées, 153 abris temporaires ont été détruits, 51 tentes se sont envolées. Les toits de 2 centres d’accueil ont été emportés.

3o familles d’enfants parrainés sont abritées temporairement dans les centres d’accueil et Compassion Haïti distribue de nouvelles toiles goudronnées  aux familles sans abris afin de les aider à faire face.

 

Continuons à crier vers Dieu pour Haïti et plus particulièrement pour :

  • les enfants atteints du choléra ou affectés par l’ouragan Tomas,
  • la protection de la population particulièrement exposée au choléra après le passage de l’ouragan,
  • nos partenaires sur place, mobilisés pour soutenir les plus démunis.


Le "fonds Haïti" reste également ouvert pour recueillir vos dons.


Source : Compassion Haïti - U.E.B.H.
Mis en ligne le 15/11/2010.

Haïti : bilan de l'ouragan Tomas et choléra - (mercredi 10/11/2010)

(suite des informations du 05/11)


Ouragan Tomas

D'après les dernières estimations, le passage de cet ouragan aurait causé la mort de 8 personnes et en aurait blessé 11 autres. Plus de 16 000 personnes ont été évacuées pour anticiper les inondations.

Les régions agricoles du nord et du sud ont été particulièrement touchées, de nombreuses pertes en bétail et destructions de cultures y sont signalées. Il semblerait que les productions de bananes, noix de coco, maïs et ignames soient sérieusement endommagées dans les régions les plus touchées par l'ouragan.

Environ 44 centres d'accueil d'enfants parrainés ont été affectés par cet ouragan. Des centaines de maison ont été inondées, beaucoup de familles ont perdu leurs biens ou leur bétail. Des toits se sont envolés, des filets de pêche sont perdus, des jardins détruits...

Une délégation est arrivée sur place apportant nourriture, eau et matériel de secours. Le personnel de Compassion Haïti, notre partenaire sur place, poursuit également le soutien auprès des enfants parrainés et de leur famille qui ont été évacués avant le passage de l'ouragan. 

Plusieurs centres d'accueil ont d'ores et déjà dégagé des fonds pour venir en aide aux familles les plus touchées. L'évaluation des besoins et les interventions d'urgence sont toujours en cours. 


Choléra

Les inondations ainsi que les déplacements de population dues à l'ouragan Tomas risquent d'augmenter la propagation du choléra. 

36 nouveaux cas de choléra ont été recensés dans des centres de la région de la rivière Artibonite, au Nord et au Nord Ouest d'Haïti.
Un enfant parrainé est décédé des suites du choléra, le 8 novembre. Cet enfant n'est pas parrainé en France.

La distribution de matériel pour produire du chlore, de gants, de tablettes de purification de l'eau, de sérum est toujours organisée dans les centres d'accueil.

Continuons à prier pour Haïti, pour la protection des enfants, pour que l'épidémie de choléra soit stoppée au plus vite. Prions aussi pour les familles touchées par l'ouragan ou le choléra.

Le fonds de soutien à Haïti reste ouvert.

Si votre filleul(e) était personnellement concerné(e) vous en seriez averti par l'équipe parrainage du SEL

Source : Compassion Haïti
Mis en ligne le 10/11/2010

Haïti : ouragan Tomas et choléra (vendredi 05/11)

Ouragan Tomas 

L'ouragan Tomas est attendu en Haïti ce vendredi 5 novembre. Il pourrait affecter jusqu'à 500 000 personnes à l'ouest et au sud. Il devrait se manifester par des vents violents, de fortes pluies et orages ainsi que par une augmentation de l'activité des vagues.

Les pays est sous alerte rouge. Cet ouragan pourrait aussi augmenter la propagation du choléra, actuellement présent là-bas.

Compassion Haïti, partenaire du SEL pour le parrainage d'enfants est d'ores et déjà à l'oeuvre sur place, en relation avec les différentes cellules de crise locales pour mettre en place les actions suivantes :

  • Distribution de livrets "Comment réagir face à l'arrivée de l'ouragan".
  • Déplacement des familles qui vivent dans des secteurs plus particulièrement concernés par l'ouragan afin de les abriter en lieux sûrs.
  • Achat et stocks de nourriture.
  • Stockage à Port-au-Prince de torches électriques, mégaphones, bottines, manteaux, pelles, brouettes pour aider les centres d'accueil à faire face.
  • Mise à disposition de kits alimentaires (riz, spaghettis,bouteilles d'eau, huile,...) aux centres d'accueil situés au sud.


Choléra

442 morts et 6 742 hospitalisations dues au choléra ont été enregistrés à ce jour. 

La situation des quelque 1,5 million de personnes vivant dans les camps est à suivre tout particulièrement, d'autant plus que les fortes pluies et coulées de boue pourraient venir détériorer encore les conditions sanitaires. 

Le 3 novembre, 25 nouveaux cas d'enfants parrainés contaminés par le choléra ont été enregistrés dans la région de la rivière Artibonite. Les enfants ont été emmenés à l'hôpital où leur sont prodigués les soins nécessaires. 

Si votre filleul(e) devait être affecté(e), vous en serez averti personnellement dès que possible.

Pour faire face à cette épidémie de choléra, Compassion Haïti a pris les mesures suivantes :

  • Un spécialiste de santé publique a été embauché.
  • 16 sessions de formation seront tenues dans tout le pays (par groupe) pour informer et sensibiliser la population sur cette épidémie.
  • Des formateurs locaux seront aussi embauchés.

Une nouvelle distribution de provisions sera faite auprès des 7 projets où ont été recensés des cas de choléra.

Un plan d'action sur une période de 6 mois est en cours d'élaboration (soutien aux familles contaminées, aide psychologique auprès des enfants, distribution de filtres à toutes les familles dans les secteurs affectés pour leur permettre de purifier leur eau potable, distribution de machines de production de chlore aux secteurs non affectés par mesure de prévention).


Merci de prier pour Haïti, puisse Dieu les protéger de cet ouragan et mettre un terme à cette épidémie de choléra.


Source : Compassion Haïti
Mis en ligne : vendredi 5 novembre - 16 heures

Epidémie de choléra en Haïti (26/10)

Une épidémie de choléra sévit actuellement dans la région de la rivière Artibonite, au nord d'Haïti. Elle touche environ 1 500 personnes et a causé la mort d'au moins 140 personnes à ce jour.

La plupart des patients ont bu de l'eau de la rivière. Ils ont été mis en quarantaine afin de tenter d'enrayer l'épidémie.

L'Organisation Mondiale de la Santé déclare qu'il s'agit de la première épidémie du siècle, en Haïti.

8 centres d'accueil d'enfants parrainés se trouvent dans la zone touchée. Notre partenaire sur place, Compasssion Haïti, nous informe qu'aucun décès n'a été enregistré parmi les enfants parrainés.


3 enfants d'un même centre sont cependant hospitalisés
, un enfant d'un autre centre a perdu sa mère et son oncle du choléra. Des membres des familles, parmi le personnel de Compassion, sont aussi affectés.

Les responsables des centres d'accueil ont d'abord été bien informés sur le choléra. Ils distribuent désormais aux familles de cette région de l'eau potable, des cachets pour purifier l'eau mais aussi des filtres à eau individuels. Ils se rendent aussi dans les familles.

Compassion réunit chaque jour une cellule de crise pour suivre de près l'évolution de la situation.

Merci de prier pour que cette épidémie soit enrayée rapidement afin d'éviter d'autres décès. Merci de prier aussi pour la santé de ceux qui sont affectés, ainsi que pour celles et ceux qui sont à l'oeuvre là-bas.

Si votre filleul(e) est touché(e), le service parrainage du SEL prendra personnellement contact avec vous.

 

Mis en ligne le 26/10/2010
Source : Compassion Haïti

Haiti, c'était il y a 3 mois

Haïti : c'était il y a plus de 3 mois maintenant.

Le séisme du 12 janvier dernier en Haïti est toujours très présent dans les rues de Port-au-Prince. Il reste aussi profondément gravé dans les coeurs et les esprits.

"Les dégâts matériels sont encore visibles partout. Les dégâts psychologiques aussi : l'angoisse est presque palpable."

"Au détour de chaque rue, vous croisez quelqu'un qui vous raconte sa douleur, son désarroi."

"On ne voit pas encore de schéma global pour demain, mais on ressent l'envie de repartir."


Face à cette détresse et après une première phase d'urgence, l'aide humanitaire apportée par le SEL et ses partenaires, grâce à vos dons, évolue actuellement dans deux directions :

  • l'aide à la reprise de l'école pour les enfants : réhabilitation de salles de classe, rémunération des professeurs.

  • la participation aux premières initiatives de reconstruction et le soutien à des projets de post-urgence visant le développement.

Un plan d'action global de reconstruction est en cours de définition actuellement. Le président René Préval a recu dernièrement les représentants des Eglises protestantes et évangéliques pour définir leur rôle. L'un des schémas avancés "une église, un village" permettrait aux différentes associations locales chrétiennes de suivre la reconstruction sur leur périmètre. L'évolution de l'habitat vers les zones rurales serait certainement favorisée. Le SEL et ses partenaires suivent cela de près.

Néanmoins, dans cette attente, les familles d'enfants parrainés ont reçu des kits de construction pour abris temporaires.

Continuons à prier pour Haïti.

  • Prions pour que la reconstruction puisse s'organiser efficacement,
  • Prions pour que les séquelles psychologiques n'entravent pas le bon développement des enfants,
  • Prions pour que les plantations puissent effectivement se faire et préviennent ainsi toute situation de pénurie alimentaire à venir,
  • Prions notamment pour les partenaires du SEL sur place, pour qu'ils aient la force et le discernement pour apporter réconfort et soutien au bon moment et au bon endroit.
Mis en ligne le 06/04/2010
Sources : partenaires du SEL

Haïti : de l'urgence au long terme

Après une première phase d'urgence où, grâce à vos dons, nous avons pu soutenir le travail de plusieurs de nos partenaires là-bas, le SEL a décidé de soutenir des projets de plus long terme en Haïti.

Pour celles et ceux qui parrainent en Haïti (dernières infos en date du 03/02)

La situation demeure tragique, d'autant plus que débute actuellement la saison des pluies tropicales.
Grâce à vos dons, 130 000 euros ont déjà été versés à nos partenaires sur place. Ils continuent d'oeuvrer pour soutenir les familles et les enfants victimes de ce séisme, dans le domaine médical, mais aussi la distribution de vivres et d'eau potable comme le montre cette vidéo de Compassion. 

Désormais, il faut regarder vers demain et entamer le long travail de reconstruction et de remise en route de l'économie locale.

Le SEL étudie actuellement des projets de différentes organisations chrétiennes locales ou internationales afin de répondre au mieux aux multiples besoins, là-bas. Ces projets vous seront ensuite présentés sur notre site.

Pour qu'Haïti puisse se relever et avancer dans la bonne direction, votre soutien reste très précieux.

Rejoignez la chaîne d'action pour Haïti, par vos prières, vos dons, vos collectes.

Chaque maillon compte !

Haïti : des nouvelles du travail sur place (28/01)

 
Peu à peu, le travail de nos partenaires haïtiens et non haïtiens, sur place à Port-au-Prince, se structure :

  • les coordinations sont établies,
  • des bureaux temporaires sont improvisés,
  • les équipes médicales parviennent à gérer les priorités,
  • les chaînes d'approvisionnement sont en place,
  • le travail de recensement des enfants parrainés avance également.

 

Le travail des équipes médicales

Scott T., médecin de Compassion, responsable de l'équipe médicale sur place depuis ce lundi 25 janvier, nous écrivait :

"Aujourd'hui, notre équipe médicale composée de 5 docteurs et 6 infirmières a suivi plus de 100 patients. Nous sommes installés à l'extérieur, sous des bâches.

Chaque patient est accueilli, communique son nom et son état de santé et est répertorié. Les différents patients sont ensuite aiguillés vers l'un ou l'autre des 4 postes de soins."
 

"les interventions sont diverses : certains ont juste besoin d'être examinés et rassurés sur leur état de santé, d'autres cas sont beaucoup plus lourds comme des amputations d'orteils, des mains écrasées, des infections..."

Le personnel de ces équipes médicales est certes exténué, dormant parfois mal et peu sur des places de parking, mais leur état d'esprit est formidable : ils écoutent, réconfortent et prient avec ceux qui le souhaitent.

 
Les distributions de matériel et de vivres s'intensifient

Ce sont près de 100 tonnes de vivres et biens de première nécessité qui sont en cours de distribution depuis le début de cette semaine. Arrivés par avion, entreposés en République Dominicaine, ils sont acheminés progressivement vers les églises partenaires de Compassion Haïti qui en assurent la logistique. Les églises dominicaines ont également apportés 1 000 kits contenant de l'eau et des vivres.

Beaucoup de ceux qui sont à l'oeuvre là-bas sont eux-mêmes gravement touchés et affectés par le décès de leurs conjoints, enfants, parents ou la perte de tous leurs biens.

Si les secours sont désormais mieux organisés, les besoins n'en demeurent pas moins immenses. 

Vos prières (derrière ce lien, un diaporama où sont mentionnés différents sujets de prière) et vos dons sont toujours nécessaires.  

Merci de rejoindre cette chaîne d'action et de solidarité pour Haïti.

 

 

Partager


Haïti - Le point au jeudi 21/01

Les nouvelles de nos partenaires sur place nous parviennent désormais régulièrement. Les informations sont brèves tant l'heure est à l'action, mais quotidiennes.

Une véritable chaîne d'action et de solidarité est en place.

Les secours d'urgence apportés dès les premières heures par les églises locales haïtiennes ont pu être relayés et renforcés par l'arrivée sur place de partenaires chrétiens. Ces partenariats existant de longue date sont un véritable atout pour l'efficacité de l'action là-bas.

L'aide apportée se matérialise par :

Des secours médicaux d'urgence

"Dès que nous sommes arrivés au King's Hospital, nous avons pu relayer les deux médecins haïtiens littéralement exténués, nous nous sommes concentrés aussi sur la remise en état des 3 salles d'opération"

Les besoins en matière de chirurgie orthopédique sont prédominants, des spécialistes ont déjà pu se rendre sur place.

Grâce à vos dons, le SEL soutient notamment le King's Hospital animé par World Relief, l'un de nos partenaires secours d'urgence depuis plusieurs années.

La distribution de vivres et d'eau

Une base logistique installée en République Dominicaine par Compassion est effective, des avions emportant vivres et biens de première nécessité sont affrêtés.

Des distributions de riz, haricots, porridge sont faites par les volontaires des églises locales coordonnées par World Relief, chaque jour à près de 1 400 personnes parmi les plus nécessiteuses.

Deux autres centres de distribution sont en cours de mise en place à Léogan et Jacmel, deux zones particulièrement dévastées par le séisme.

L'eau potable est un problème crucial. Là encore, acteurs locaux et ONG chrétiennes partenaires sont à l'oeuvre pour sonder les sols et creuser des trous afin d'installer des pompes.


Les nouvelles des centres d'accueil d'enfants parrainés
directement touchés nous arrivent aussi peu à peu. Le recensement des enfants et de leurs familles a commencé : le nombre des décès, blessés graves mais aussi de ceux qui n'ont plus d'abris se précise.

 

Nous vous invitons à rejoindre cette chaîne d'action chrétienne pour Haïti en priant, donnant ou organisant des collectes dans vos églises.
Pour vous y aider, téléchargez ce diaporama.


L'aide de chacun compte vraiment !

 

 

 

Nouvelles d'Haïti - lundi 18 janvier -

(lire aussi les informations du vendredi 15)

L'aide d'urgence est effective.

Les partenaires chrétiens du SEL (Compassion, partenaire pour le parrainage d'enfants présent en Haïti depuis 1968 mais aussi MAP International, Medical Teams International, Tear Fund UK et World Relief US dans le cadre de la plateforme Integral) sont sur place depuis vendredi et interviennent, auprès de leurs équipes haïtiennes déjà à l'oeuvre, pour apporter :

  • aide médicale d'urgence (soins, orthopédie, prévention des épidémies, apports de médicaments)
  • assistance (eau, nourriture, abris, biens de première nécessité).

Nous recevons chaque jour des informations quant à leurs actions et leur relayons vos dons : un premier versement de 80 000 euros est en cours de transfert.

Un soutien qui passe aussi par la République Dominicaine

Les conditions d'intervention sont certes difficiles mais grâce à la présence de partenaires en République Dominicaine, une base logistique permet le stockage de matériel et de vivres à la frontière, relativement proche de Port-au-Prince. Compassion a pu ainsi déjà acheminer de l’aide.

L'action des églises et organisations locales haïtiennes

Le partenariat existant avec les églises locales est fondamental et déterminant en ce temps de grave crise. Il garantit la possibilité d’apporter une aide rapide, ciblée et durable aux populations.

Eglises et ONG chrétiennes ont d’ailleurs pu apporter les premiers secours dans les heures qui ont suivi le séisme.

Wess Stafford, Directeur de Compassion International déclare à ce sujet :

« C’est une puissance incroyable et je peux vous assurer que les églises locales sont réellement très engagées dans les secours. Qui connaît mieux son prochain dans le besoin que celui qui vit à ses côtés ? 
Et qui restera là, lorsque les média ne parleront plus d’Haïti ? »


Pour celles et ceux qui parrainent un enfant à Haïti

Compassion estime que 50 centres d'accueil d'enfants parrainés ont été directement touchés, parmi ceux-là, 20 ont d'ores et déjà pu être contactés et les premières évaluations sont en cours.

Rappelons que sur les 65 000 enfants parrainés à Haïti, 6 400 vivent à Port-au-Prince, dans les quartiers parmi les plus pauvres de la planète mais aussi les plus dévastés par le séisme

Il faut donc malheureusement s’attendre à ce que le nombre des blessés et des morts parmi les enfants et leur famille soit élevé. 604 de ces enfants étant parrainés par le SEL, nous prendrons contact avec les parrains et marraines dont le filleul sera directement touché dès que nous en aurons connaissance.

Préparons nos coeurs aux prochaines informations et prions pour le peuple haïtien ainsi que pour toutes ces équipes chrétiennes à l'oeuvre là-bas.
Puisse notre Dieu se révéler dans la détresse.

Sources : partenaires du SEL
Mis en ligne le 18/01/2010

Des nouvelles d'Haïti - vendredi 15/01

(Lire les infos précédentes du mercredi 13)

Les premiers contacts avec Compassion Haïti (partenaire du SEL pour le parrainage d'enfants) ont eu lieu : une partie du personnel est sain et sauf, mais on est encore sans nouvelles d'autres personnes. Les communications internet et téléphone mobile se rétablissent peu à peu. Les déplacements restent difficiles.

Il est possible d'avancer désormais que :

  • un tiers des centres d’accueil du parrainage serait directement touché. Il est encore trop tôt pour dire ce qu’il en est de la situation de chaque centre (225 centres au total) et de chaque enfant parrainé. 
    Néanmoins, tous les centres d'accueil auront besoin de soutien car ils seront indirectement touchés (pénurie alimentaire, par ex) 
  • la réponse aux besoins les plus urgents a commencé (hébergement temporaire, hygiène de base, nourriture et eau, prévention des maladies)

D’autre part, des contacts ont aussi pu être établis avec plusieurs des ONG chrétiennes avec lesquelles le SEL travaille (plateforme INTEGRAL). Elles sont actuellement à pied d’œuvre, notamment dans le domaine médical afin d'apporter les premiers secours aux victimes.

La situation générale reste dramatique comme en témoigne un représentant haïtien d’une de ces organisations chrétiennes :

« Il n’y a pas d’aide d’urgence organisée de la part du gouvernement qui semble paralysé. Les forces de l’ONU réagissent lentement, car elles ont souffert de nombreuses pertes dans leurs propres rangs…

Il est difficile de se déplacer : on ne peut pas acheter d’essence, il n’y a pas d’électricité, pas de communication interne. Les hôpitaux qui n’ont pas été détruits ont fermé leurs portes parce qu’ils sont dépassés et la population blessée ne reçoit pas de soins.

Il y a un sentiment général de peur parmi la population qui craint une réplique. De nombreux bâtiments endommagés pourraient bientôt s’effondrer et ce à n’importe quel moment.

Les corps des morts s’accumulent et les gens ne savent pas quoi en faire. Alors, ils se contentent de les jeter dans la rue en attendant que le gouvernement s’en débarrasse. Mais cela ne se fera pas rapidement et pourrait amener des risques sanitaires. »
(courriel du 14/01/10)

Au-delà des premières interventions d’urgence, la reconstruction prendra du temps. L’ensemble du pays risque d’être touché, y compris les zones non directement atteintes : toute l'économie du pays sera fragilisée.

Les dons sont vraiment nécessaires. Nos partenaires sur place réclament aussi nos prières.
Merci de prier pour :

  • les autorités locales et la communauté internationale afin qu'ils aient la sagesse et le discernement pour apporter des secours efficaces
  • les membres de la population haïtienne affectés pas le décès d'un proche
  • la possibilité d'apporter des soins à tous ceux qui souffrent
  • les membres des ONG chrétiennes sur place, afin qu'ils puissent organiser les secours alors qu'ils sont eux-mêmes touchés par les décès ou la perte de leurs biens
  • l'église d'Haïti, afin qu'elle puisse répandre l'Amour de Dieu et apporter l'espoir aux hommes et femmes qui errent dans la rue, tels des brebis sans bergers...

Sources : ONG partenaires du SEL
Mis en ligne le vendredi 15/01/10

Séisme dévastateur à Haïti : appel d'urgence

Tous nos médias diffusent les informations relatives au séisme dévastateur qui s'est produit mardi 12 janvier, à Haïti.
Plusieurs secousses ont été enregistrées dont l'une majeure de magnitude 7 suivie de deux autres de magnitude 5.

Les premiers bilans sont terribles : ils font état de centaines voire milliers de morts, de dégâts matériels majeurs à Port-au-Prince et dans les alentours. Les communications téléphoniques sont quasiment inexistantes.

Nous sommes, pour le moment, sans nouvelles de notre partenaire sur place Compassion Haïti. Notre partenaire est présent là-bas depuis 1968 ; 62 900 enfants sont inscrits dans un programme de parrainage, répartis dans 225 centres d’accueil (dont 26 situés à Port-au- Prince). 604 enfants sont parrainés par la France.

Dès maintenant, le SELvous invite à apporter votre soutien aux victimes du séisme. Un fonds d'urgence est à votre disposition.

Une évaluation plus précise des besoins sera faite dès que possible et dans la mesure où les responsables sur place ne seront pas personnellement gravement touchés. Actuellement, des responsables de Compassion tentent de rejoindre Haïti via la République Dominicaine.

D'après nos estimations, un don de 26 euros permet d'apporter eau et nourriture à une famille pendant une semaine. Un don de 50 euros permet de couvrir tous les besoins d'une famille pendant une semaine.

Les informations disponibles seront également communiquées au fil de l'eau, sur notre site, les parrains et marraines des filleuls qui pourraient être touchés seront informés personnellement.

Merci de prier pour Haïti, pour les centres d'accueil d'enfants parrainés, le personnel, les enfants, leurs familles.

Mis en ligne le mercredi 13 janvier 2010
Source : Compassion

  

 

 

Partager