Des nouvelles des enfants parrainés en Haïti.

 

Reprise de l'activité dans les centres d'accueil :

Tous les centres d'accueil gérés par les églises et directement touchés par le séisme du 12 janvier ont désormais repris leurs activités, même si celles-ci se déroulent encore souvent sous des bâches ou des toits de tôle.

Les 38 centres, parmi les plus touchés, assurent trois rencontres par semaine et 28 de ces centres sont en mesure de servir un repas chaud aux enfants.

A ce jour, Compassion Haïti a distribué plus de 30 000 kits de nourriture.

Toutes les familles des enfants parrainés et affectées par le séisme ont reçu des bons pour retirer du matériel afin de se construire un abri en dur temporaire. Plus de 1 880 couvertures ont également été distribuées.

Des cliniques mobiles dirigées par 4 équipes médicales se déplacent auprès des centres d'accueil et apportent les soins nécessaires aux enfants parrainés et leurs proches. Des médicaments et du matériel ont aussi été distribués à 12 centres d'accueil et 3 hôpitaux.

Un soutien psychologique est également apporté par des spécialistes, aux membres du personnel de Compassion Haïti.

Continuons à prier pour Haïti et tous les enfants parrainés là-bas.

  • Prions particulièrement pour que le calme et la paix demeurent en classe, lors des différentes répliques du tremblement de terre (en espérant qu'il n'y ait plus de nouvelles répliques).
  • Prions pour que Compassion Haïti puisse être pleinement efficace en ces temps où des enfants encore plus démunis qu'auparavant ont tant besoin d'eux et qu'il puisse jouer son rôle en tant qu'ONG chrétienne dans la reconstruction du pays.
  • Prions pour la protection des personnes encore sous tentes, sous un soleil brûlant le jour et sous de fortes pluies la nuit : c'est un véritable défi de vivre ainsi lorsque l'on est un jeune élève, une femme enceinte ou un blessé...

Mis en ligne le 17/05/2010

 

 

Un bilan quasiment définitif - Des camps d'activités pour les enfants (au 08/03/2010)

Nous sommes désormais en mesure de dresser un bilan quasiment définitif des dommages subis par les enfants parrainés par un parrain ou une marraine française.

Nous pouvons être reconnaissants de ce qu'aucun de ces enfants n'est décédé. 

74 enfants ont été directement touchés : 

  • 2 enfants sont blessés,
  • 6 enfants ont un parent (père ou mère) blessé,
  • la maison de 11 enfants est complètement détruite et celle de 62 enfants est endommagée.

Les parrains et marraines dont le filleul fait partie de cette liste de 74 enfants ont reçu dernièrement une lettre les en informant. Si vous n'avez pas reçu de courrier vous pouvez en déduire que votre filleul n'a pas été sévèrement touché.

Cependant, cela fait des semaines que les enfants haïtiens vivent sous des tentes bondées ou dans les rues, sans activité et sans espoir de pouvoir reprendre l'école avant un bon moment.

Le tremblement de terre a aussi causé des traumatismes profonds et des désordres d'ordre psychologique chez beaucoup d'habitants de Port-au-Prince, y compris les enfants.

Compassion Haïti organise des camps de 6 jours à l'attention des enfants parrainés. Ils y reçoivent un soutien psychologique, une aide alimentaire et une aide à la réflexion sur ce qu'ils ont vécu. Ils peuvent aussi y jouer, faire du sport, pratiquer des activités manuelles, mais aussi prier, chanter, lire la Bible.

Une équipe de 40 conseillers psychologiques tentent de rencontrer les enfants parrainés, en groupe ou individuellement, pour les aider et identifier ceux qui auraient besoin d'un suivi plus approfondi. 

Ces camps, basés sur le verset 10 d'Esaïe 41 "Sois sans crainte, car je suis avec toi. N'ouvre pas des yeux inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite victorieuse." ont démarré fin février et devraient toucher 10 000 des 12 823 enfants de la zone touchée par le séisme, puis être dispensés ensuite dans tous les centres en Haïti.

L'objectif est aussi d'informer sur les moyens de se protéger en cas de séismes : les lieux où s'abriter, ce qu'il faut faire, ne pas faire... Les règles d'hygiène sont également rappelées, afin de prévenir les épidémies notamment durant la saison des pluies.

Il ne sera plus jamais possible de vivre comme avant en Haïti. Cependant, il est important que les enfants retrouvent le cours normal de la vie quotidienne. Ces camps peuvent aider en cela, au-delà d'apporter des soins, des repas et toute autre forme d'aide.

C'est là un premier pas vers la réouverture des centres d'accueil.

 

 

Le travail de recensement continue - (au 23/02/2010)

A ce jour, nos partenaires sur place ont recensé plus de 10 040 enfants de la zone d’impact en établissant précisément leur situation, leurs besoins et ceux de leur famille proche.

L’objectif est d’avoir une photographie aussi précise que possible de la situation des quelque 20 000 enfants concernés par la catastrophe. Ces informations nous permettront ensuite de vous dire si votre filleul a été personnellement touché ou non et de quelle manière.

L'attente est longue, certes, mais bien que le séisme ait eu lieu il y a plus de 5 semaines maintenant, les difficultés de communication, de circulation et d'intervention sur place sont encore immenses.

Le 23 février dernier, une équipe spécialisée d’ingénieurs en bâtiment est venue pour examiner les locaux de Compassion Haïti et déterminer s’ils sont utilisables ou non. Rappelons qu'ils ont longtemps travaillé à l'extérieur sous des bâches.

Parrallèlement, le soutien aux enfants et leurs familles continue.
Plus de 30 000 personnes (enfants parrainés et leurs familles) ont reçu des kits de survie. Les Eglises partenaires ont aussi reçu des kits à distribuer auprès des familles non bénéficiaires des programmes de parrainage.

 

 

Recensement des enfants parrainés : le bilan au 03/02

Les difficultés sont toujours là, néanmoins le travail de recensement des enfants parrainés progresse. Un bilan sur 64 centres est désormais disponible et nous permet de dire que, pour le moment, 2 enfants parrainés depuis la France sont blessés. Leurs parrains et marraines en ont été avertis.

Parmi les 20 144 enfants inscrits dans des centres de la zone touchée et en l'état actuel du recensement, on déplore 51 décès et 212 blessés. De même, 16 animateurs ou pasteurs parmi le personnel animant ces centres d'accueil sont décédés.

37 enfants ont également perdu l'un de leur parent, et 60 autres des frères et soeurs.

2 138  maisons d'enfants sont détruites et 3 230 sont endommagées.

Ces dernières listes ne sont pas nominatives pour le moment. Soyez asurés que nous serez prévenus si votre filleul est personnellement touché dès que nous en aurons connaissance.

Vous pouvez savoir plus précisément si votre filleul se trouve dans un centre d'accueil touché en consultant la liste indiquée sur la carte ci-dessous : les trois chiffres du centre d'accueil correspondent aux trois premiers chiffres de la référence de l'enfant. Retrouvez cette référence sur la photo, le dossier de présentation de votre filleul ou les étiquettes à apposer sur les courriers.

Si les références de votre filleul ne correspondent pas à celle des centres indiqués sur cette carte, vous pouvez en conclure qu'il n'a pas été directement affecté par ce tremblement de terre.

Parallèlement à ce travail de recensement, les envois de kits d'urgence par avion et leurs distributions continuent. Une équipe médicale de Compassion est toujours à l'oeuvre.

L'activité normale des centres d'accueil reste suspendue ainsi que l'acheminement des courriers.

Si vous souhaitez faire un cadeau à votre filleul ou sa famille, sachez qu'il n'est pas possible pour le moment de le leur faire parvenir, un soutien par le biais du fonds d'urgence Haïti est préférable.

 

 

Nouvelles des centres d'accueil en date du 28/01

Le travail de mise en relation avec les églises locales et les familles se poursuit, mais de nombreuses familles, en quête d'un lieu sûr, restent difficiles à localiser.

Il est important que les informations qui vous sont transmises soient fiables et vérifiées, ce qui demande beaucoup de temps et d'énergie dans les circonstances présentes.

Le travail de recensement des enfants par les églises partenaires est désormais structuré de façon à ce que toutes les informations quant aux dégâts et aux besoins puissent être collectées et comptabilisées. 

Des listes nominatives nous parviendront peu à peu ; si votre filleul est mentionné dans ces listes, nous prendrons contact avec vous au plus vite.

A ce jour, il est possible d'avancer que :

  • 38 centres d'accueil d'enfants parrainés sont sérieusement impactés par ce tremblement de terre,
  • 27 centres le sont également mais dans une moindre ampleur,
  • 163 ne sont pas impactés directement.

 

Lire les informations sur les secours apportés sur place.

 

Les dernières nouvelles en date du jeudi 21/01


Suite aux contacts avec 28 des 50 centres d'accueil d'enfants parrainés directement touchés par le séisme, les premiers bilans sont désormais disponibles.

On dénombre à ce jour, 120 décès parmi les enfants, leurs familles ou le personnel des églises et partenaires  locaux. 42 personnes sont également grièvement blessées et 218 autres souffrent de fractures. 1 270 domiciles sont complètement détruits, 658 autres sont endommagés.

Les listes nominatives nous parviendront peu à peu ; si votre filleul est mentionné dans ces listes, nous prendrons contact avec vous au plus vite.

Pour ce qui concerne les 22 autres centres d'accueil, des équipes tentent de se rendre sur place mais les accès sont très difficiles, les routes sont coupées par les bâtiments détruits ou les véhicules endommagés.

 

... et du mardi 19/01

A ceux d'entre vous qui parrainent un enfant au nord ou au centre d'Haïti :

Etant donné la localisation géographique du centre d’accueil où se trouvent vos filleul(e)s, nous pouvons sans risque vous confirmer que vous ne devez pas vous inquiéter.

Les informations dont nous disposons quant à l’impact des secousses nous indiquent que la région centre et nord du pays n’a pas subi de destructions importantes.  Vous pouvez en déduire que votre filleul est sain et sauf.

Un courriel (pour ceux nous ayant communiqué leur adresse internet) ou un courrier (pour les autres) vous a été adressé afin de vous en informer.

Tous ces éléments pourront sans doute causer certains retards et dysfonctionnements dans la communication avec les enfants en général.

Nos partenaires mettent tout en œuvre pour venir au secours des plus exposés.

 

A ceux d'entre vous qui parrainent un enfant au sud d'Haïti :

Le travail de recensement a commencé : 22 centres d'accueil ont pu être joints. Rappelons que 50 centres d'accueil ont été directement touchés.

Un courriel (pour ceux nous ayant communiqué leur adresse internet) ou un courrier (pour les autres) vous a été adressé  afin de vous donner ces informations.

Si votre filleul est directement touché nous vous informerons personnellement dès que nous en aurons connaissance.

Sachez aussi que Compassion international et son réseau de partenaires mettent tout en oeuvre pour apporter les secours d'urgence nécessaires : un transport aérien de médicaments est d'ores et déjà organisé, une base logistique est aussi opérationnelle en République Dominicaine. Des équipes médicales spécialisées devraient être sur place sous peu.

 

Pourquoi ce temps d'attente si long ?

 

Les difficultés de l'équipe sur place à Port-au-Prince sont grandes :

  • Tous sont vivants*, mais certains sont blessés, d'autres ont perdu un proche ou leurs biens.
  • Ils ne peuvent accéder à leurs locaux qui sont restés debouts mais n'offrent aucune garantie de sécurité et travaillent donc en plein air.
  • Les communications téléphoniques avec les différents centres d'accueil ne sont pas rétablies partout.
  • La circulation routière n'est pas possible partout et il faut trouver du carburant.
  • L'urgence est à la prise en charge des blessés et à la distribution de vivres et d'eau.
  • De nombreuses familles ont quitté leur quartier dans un mouvement de panique et ne sont pas faciles à localiser.

 

* Mercredi 20/01 : nous venons d'apprendre le décès d'une collaboratrice de Compassion Haïti, décès survenu suite à ses blessures.