Qu'est-ce qu'un enfant "talibé" ?

Les enfants talibés se promènent toujours avec leur petite boîte de conserve ou bassine qu'ils tendent à tous les passants.
Les enfants talibés se promènent toujours avec leur petite boîte de conserve ou bassine qu'ils tendent à tous les passants.

Perspective Sénégal, notre partenaire pour ce projet définit ainsi la condition des enfants "talibés" :

 

De jeunes garçons de 4 ans et plus sont confiés par leurs parents à des marabouts, qui s’engagent à donner à ces petits disciples (les « talibés ») une
instruction coranique.

En contrepartie, les talibés doivent mendier pour payer leur nourriture, leurs vêtements ainsi que les frais de subsistance du marabout et de sa famille.

 

Or, cette tradition religieuse sert de couvert à de nombreux escrocs. Ils vont chercher les enfants dans des régions lointaines ou des pays voisins,
les mènent dans les villes et les exploitent tels des esclaves.

Chaque jour, les enfants mendient pendant 14 heures, seuls, entre
les voitures de la ville…

S’ils ne rapportent pas assez d’argent, ils sont battus.

Leur lieu de vie (le « daara ») n’est qu’un abri de fortune, sous lequel les talibés se serrent la nuit.

Il n’y a pas d’eau pour se laver et on ne les soigne pas quand ils sont blessés ou malades.

Ils ne reçoivent aucune formation scolaire ou professionnelle et, pour la plupart,
ne revoient jamais leurs parents.

Peu d’entre eux parlent la langue locale. Plus âgés, beaucoup s’enfuient pour vivre en bandes dans la rue.


Arrachés à la sécurité familiale, ces enfants sont traumatisés. Ils sont exposés
à un système qui en fait des orphelins, des analphabètes, des toxicomanes et des voleurs.

Souvent, ils sont maltraités ou abusés et meurent jeunes suite à des infections.


Pour la seule ville de Dakar, le nombre de talibés est estimé à 200 000, et
toujours et encore, de nouveaux enfants sont donnés aux marabouts par les
parents.