Adieu les verminoses !

L'absorption d'une eau insalubre provoque des verminoses et autres parasitoses, ou des maladies infectieuses dues à la contamination par les matières fécales. Ces maladies peuvent être mortelles, faute de soins.

L'eau tue, mais il est tout à fait possible d'éviter cela.

Aménager une source permet de réduire considérablement les maladies hydriques contractées par la population et notamment les enfants.

L'exemple des sources de Banza, en République Démocratique du Congo, en est la preuve : une association particulièrement compétente en aménagement des sources et animée par des chrétiens Congolais a pu agir localement grâce au financement reçu par les donateurs des projets eau. 

 

Contexte et population :

Ce projet concerne l'aménagement de 20 sources pour la population de 20 villages ruraux du Bas-Congo (RD Congo) soit environ 12 750 personnes.

L'eau des rivières est  polluée par les différents usages agricoles (pesticides, animaux...) ou domestiques (défécation, savon des lessives...) qui peuvent en être faits en amont. Par ignorance et manque de moyens, les habitants consomment cette eau qui les rend malades.

Heureusement des sources d'eau existent, il est possible de les aménager et d'en sécuriser l'accès pour garantir une eau potable.

 

Détail du projet :

Une source aménagée par un partenaire du SEL en R.D.C.
Une source aménagée par un partenaire du SEL en R.D.C.

Le projet se déroule sur 4 mois.
Les points suivants sont incontournables :

  • Identifier les villages, localiser les sources, rechercher des matériaux et de la main d'oeuvre locale.
  • Débroussailler, remplir de cailloux les tranchées horizontales creusées en amont des lieux de puisage.
  • Bétonner les lieux de puisage, aménager les lieux alentours.
  • Sensibiliser la population, choisir un animateur.
  • Nommer et former les membres des comités de gestion des sources
  • Suivre l'évolution de chaque source et évaluer chaque étape.

Le budget a été fixé à 6 698 euros dont  5 408 euros apportés par les donateurs projets du SEL Le reste du budget est financé par un apport local.

Le partenaire sur place :

Le GRADIC (Groupe de Recherches et d'Actions pour un Développement Intégré) est une ONG fondée au sein de la Communauté Evangélique de l'Alliance au Congo. Son expérience en hydraulique rurale est reconnue. Elle mène ce type de projet depuis 1989 et est l'une des seules ONG du secteur à pouvoir effectuer des analyses bactériologiques de l'eau.

 

Voir d'autres projets eau soutenus par le SEL