Le poids des mots...

Enfant dans un arbre au Salvador
Enfant dans un arbre au Salvador

Ecrire à nos filleuls peut faire toute la différence !

A El Transito, une petite ville localisée à 85 miles de San Salvador, Edwin Ramirez, un jeune garçon de 9 ans, accourt au centre d’accueil, il a entendu dire que son parrain lui avait écrit une lettre !

 

Il se précipite en criant pour demander sa lettre. Quand celle-ci est entre ses mains, il la saisit avec délicatesse, émerveillement et joie.
Tous les enfants lisent leurs lettres dès qu’ils la reçoivent, mais pas lui.

 

Il s’éloigne et grimpe dans un avocatier. Puis, il respire profondément et commence à lire sa lettre. Cette lettre lui ouvre la porte vers un monde tellement différent du sien :

  • Il vit dans un monde où personne ne semble avoir besoin de lui, mais il entre dans un monde où quelqu’un rêve de le rencontrer.
  • Il vit dans un monde où personne ne le valorise, mais il entre dans un monde où il est appelé «trésor pour Dieu »
  • Il vit dans un monde où il n’a pas de futur, mais sa lettre le fait entrer dans un monde ou il peut devenir ce qu’il rêve de devenir.

 

Il rentre chez lui, sa lettre en mains. Sa maman, Leticia, lui demande ce qu’il lui arrive. Les yeux tout brillants, il répond : « ils m’ont dit que c’était possible »

« Qu’est-ce qui est possible ? » demande sa mère.
Il répond, à voix basse, comme un secret : «pasteur»

Leticia soupire, il lui est impossible d’imaginer un «pasteur» dans leur famille.

Elle n’a plus de mari, elle a dû abandonner le père de ses trois enfants, parce qu’il était alcoolique et la battait. Elle a dû se construire un abri en feuilles de palmier et morceaux de plastique pour s’abriter avec ses enfants, pendant la nuit. Elle n’a pas de travail officiel, elle a beaucoup de mal à imaginer un avenir prometteur pour son fils.

 


Malgré une telle situation, Edwin Ramirez, lui y croit !
Et, il a  bien raison !
Edwin a maintenant 24 ans, son rêve est devenu réalité !

 

D’après  un texte de Roberto Medrano
Responsable communication - Compassion El Salvador

Ecrire à son filleul, maintenant