Bien manger pour aimer l'école !

Toamasina, le projet de Soutien alimentaire du SEL concerne deux cantines scolaires, à Madagascar.

Le but est simple mais le défi à relever est grand : permettre à 100 enfants de manger un repas équilibré au cours de leur journée scolaire.

 

Pouvez-vous verser 16 euros par mois ?

Ces quelques mots de Véronique Lavoué, (responsable des projets Soutien alimentaire du SEL)  à l'occasion de sa visite sur place, suffiront certainement à vous convaincre de la nécessité d'agir à Madagascar :

 

"Mon regard est attiré par la maigreur famélique d’une petite fille et par son gros ventre, signes d’une malnutrition avancée.

C’est la dernière arrivée à la cantine.

Plusieurs autres enfants présentent comme elle des signes de santé précaire ou de handicap"


 En savoir plus sur la malnutrition des enfants

 

Ecole et cantine : l'un ne va pas sans l'autre !

"Le Ticket-Repas nous aide beaucoup à aimer l'école"
"Le Ticket-Repas nous aide beaucoup à aimer l'école"

Les enfants des cantines de Toamasina ont réalisé une affiche pour le dire haut et fort :  "le Soutien alimentaire nous aide beaucoup à aimer à l'école"

C'est vrai : on ne peut pas bien travailler à l'école le ventre vide. Il n'est pas question ici du goûter pour le petit creux de 4 heures. Il s'agit bien du repas quotidien dont l'absence vous tiraille l'estomac pendant les cours.

Les équipes enseignantes et les autorités communales travaillent en concertation avec les responsables de la cantine (des chrétiens désireux de témoigner de  l'amour de Dieu autour d'eux) pour répérer les enfants nécessiteux.

Pris en charge par la cantine, les éleves deviennent alors plus actifs et évolués. Le taux d’absentéisme pour cause de maladie diminue également.