Le micro crédit : un "coup de pouce" qui change tout !

Quand le SEL soutient un projet, un partenariat avec une association locale chrétienne s'établit. Ce partenariat est défini selon un processus et des règles précises.
Nos partenaires sont tenus, par exemple, de fournir des bilans réguliers de la mise en œuvre de leurs projets.

Bilan de projets après bilan de projet, force est de constater à quel point  le micro crédit est porteur de dynamiques : tant pour l’activité économique que pour l’individu. 

Mais constater le succès de cette formule c’est aussi réaliser combien il est  injuste d’en laisser encore tant d’autres sur le bord du chemin… alors qu’un léger "coup de pouce" changerait tout !

 

 

 

Du statut de "pauvre" à celui d’employeur :

Signature d'un contrat de prêt
Signature d'un contrat de prêt
Joie du premier versement
Joie du premier versement

Des témoignages comme celui de Mme Dossa Antoinette ou de Mme Dèdèwanou Martine, au Bénin ou dans d’autres pays, sont fréquents.

 

Antoinette DOSSA

En 2006, elle est en situation de pauvreté et grande vulnérabilité,  elle bénéficie alors d’un premier crédit qu’elle investit dans la vente ambulante de produits chinois. Six mois après, elle ouvre un «bureau» et en été  2007, elle embauche de jeunes élèves.
Quel miracle : elle devient employeur ! Qui l’aurait cru ?
Elle n’en revient pas elle-même.

 

Martine DEDEWANOU

« Je suis née d’une famille nombreuse. Notre papa est décédé quand j’avais 12 ans. Notre maman ne pouvant subvenir à nos besoins, chacun était obligé de se prendre en charge. La souffrance commença et j’ai abandonné l’école l’année suivante. J’ai vécu une véritable vie de galère...
J’ai appris à la radio qu'une O.N.G. pouvait offrir des formations professionnelles aux jeunes filles déscolarisées. Je me suis rapprochée d'eux. J'ai reçu une formation à la fabrication de gâteaux et de sirops.
Aujourd’hui, moi aussi je suis devenue patronne et je forme d’autres filles en détresse. »

 

 

Quand l’activité appelle l’activité

En matière de micro crédit, il est récurrent de constater que non seulement l’apport d’une somme modique est très rapidement remboursé par le bénéficiaire mais aussi que l’épargne dégagée est très fréquemment réinvestie dans le déploiement d’une activité proche.

En voici deux exemples au Togo:

 

Odile Agbakla, tresseuse
Odile Agbakla, tresseuse

Odile Agbakla  tresseuse, bénéficiaire d’un micro crédit  - Togo -


 "Avant, mes quelques clientes apportaient des tresses qu'elles achetaient ailleurs, et me payaient simplement le travail. Maintenant, grâce à un premier crédit de 30 000 CFA (45 euros), j'ai acheté des tresses, que je vends, pour offrir un service complet. Quand j'ai tout remboursé, j'ai pu demander un deuxième crédit pour acheter aussi un stock de cahiers et de crayons pour vendre lors de la rentrée scolaire."

 

 

 

Sophie Defli, couturière
Sophie Defli, couturière

Sophie Defli, couturière


Sophie est couturière. Elle a décroché le contrat pour coudre les uniformes des écoliers de l'école primaire publique de la ville le plus proche. Elle a mis de côté un peu d'épargne lors de chaque remboursement. Avec cette épargne, elle a construit deux petites chambres dans sa cour, et une troisième est en route. Elle les louera pour avoir des revenus par la suite.