Togo

Mis à l’écart de la communauté internationale pendant une décennie, le pays n’a pas pu bénéficier jusqu’à présent des annulations de dette de l’initiative Pays Pauvres Très Endettés. En 1993, l’aide européenne a été stoppée pour « déficit démocratique » après une violente vague de répression.

Le président Gnassigbé, qui a succédé à son père en 2005, tente de jouer l’apaisement et d’améliorer l’image de son pays sur la scène internationale. Les élections législatives prévues à l’été 2007 pourraient permettre une reprise de l’aide européenne.

 

L’espérance de vie est de 55 ans. Le choléra est endémique et les épidémies de rougeole frappent durement le pays chaque année.

 

Education :

 

Pendant une décennie, la quasi-totalité de l’aide internationale a été suspendue. Cette sanction a eu de lourdes conséquences sur les budgets consacrés à la santé et à l’éducation.

70% des enfants sont scolarisés. Ce chiffre cache une grande disparité entre les sexes. On constate un écart de 24 points entre le taux de scolarisation des garçons et celui des filles.

Beaucoup de filles déscolarisées finissent comme domestiques ou sont victimes de la traite d’enfants.

 

Religion

 

La moitié de la population se déclare animiste, On compte 26% de catholiques, 15% de musulmans et 9% de protestants. Certains chrétiens continuent à pratiquer les rites animistes traditionnels.

La Constitution garantit la liberté religieuse, et celle-ci est bien respectée.

 

 

Langue :

 

Le Français est la langue officielle, mais 3 langues nationales sont très couramment parlées : l’Ewé, le Mina et le Kabiyé.

On compte une quarantaine d’ethnies différentes qui ont chacune leur propre langue.

 

Sources : Le Monde Bilan du Monde 2007, UNICEF, Wikipédia