Philippines

Cartes Compassion

En 2009, la tempête tropicale Ketsana a balayé les Philipines, faisant 240 morts, et 2 millions de sinistrés. En provoquant les pires inondations depuis 40 ans, Ketsana a rappelé la vulnérabilité et l'inadéquation des infrastructures, ainsi que la réalité des changements climatiques et les conséquences fatales de la déforestation et de l'étalement urbain à outrance. La réponse des autorités a été désorganisée, lente et partielle.

De plus, la pauvreté ne recule pas malgré le fort taux de croissance en raison de la répartition très inégale des richesses et de la forte croissance démographique.

L'évasion fiscale affaiblit l'Etat qui n'a pas les moyens d'investir dans les infrastructures et les dépenses sociales. En 2006, une réforme de la TVA a permis de consolider un peu le budget national.

14 millions d'habitants souffrent de la disette, 42 millions vivent en dessous du seuil de pauvreté.

La stabilité du pays est menacée par les guérillas communistes et les mouvements séparatistes islamiques du Sud de l'archipel.

 

Education :

 

L'année scolaire commence en juin pour se terminer en mars. Même si la scolarisation primaire et secondaire est obligatoire et gratuite, beaucoup d'enfants abandonnent l'école pour travailler.

L'école publique manque de moyens humains et matériels, la qualité de l'enseignement est médiocre. Les parents vendent parfois leurs terres pour envoyer leurs enfants dans de coûteuses écoles privées et leur offrir de meilleures perspectives d'avenir.

Pour une grande partie de la population, les écoles privées restent inaccessibles, même au prix d'immenses sacrifices.

 

Religion :

 

On dénombre environ 80% de catholiques, 9% de protestants, 5% de musulmans, une petite communauté de bouddhistes.

La constitution garantit la liberté religieuse et celle-ci est bien respectée.

 

Loisirs :

 

Le Sipa est le sport traditionnel des Philippines. Il ressemble à la fois au volley ball et au football. Le Sipa se joue avec un petit ballon en osier. Deux équipes se font face du part et d';autre d'un filet. Comme au volley-ball, elles doivent renvoyer le ballon dans le terrain de l'adversaire. Elles peuvent utiliser les pieds, la tête ou toute autre partie du corps à l'exception des mains.

Le basket-ball est également très populaire.

 

Langue :

 

Les Philippines ont deux langues officielles, l'Anglais et le Philippin (aussi appelé tagalog)

Plus de 170 dialectes sont parlés localement. L'Arabe et l'Espagnol sont également répandus.

 

Quelques mots :

 

Pagpalain ka nawa ng Poong Maykapal (Que Dieu vous bénisse)

Kamusta ? (Comment allez-vous ?)

 

 

Sources : Compassion, Le Monde Bilan du monde 2007, l'encyclopédie de l'état du monde.