Equateur

Cartes Compassion

Comme dans beaucoup de pays d'Amérique latine, un gouvernement de gauche a pris la tête du pays après les élections de 2006. Rafael Correa a misé sur le patriotisme économique pour relever l'économie du pays et rembourser la dette publique. En avril 2009, il a été réélu au premier tour de l'election présidentielle, ce qui a marqué une rupture avec l'instabilité politique caractérisée par de nombreuses destitutions de chefs d'Etats (Abdala Bucaram en 1997, Jamil Mahuad en 2000, et Lucio Gutierrez en 2005).

Le pays dispose de ressources pétrolières importantes. 

Malgré cela, la pauvreté continue de toucher plus de 60 % de la population.

 

Education :

Dans les régions montagneuses, l'année scolaire s'étend généralement de septembre à juillet. Près des côtes, les enfants sont scolarisés de mai à février.

En principe l'école est obligatoire de 5 à 15 ans. Mais beaucoup de zones rurales reculées sont dépourvues d'infrastructures scolaires. De plus, les enfants des familles pauvres doivent souvent travailler pour soutenir leur famille. Ils ne peuvent donc pas fréquenter l'école régulièrement.

 

Religion :

L'Equateur est un pays très catholique (95% de la population se déclare catholique). Cependant, les traditions amérindiennes ont laissé des traces. On observe un syncrétisme entre christianisme et rites ancestraux.

 

Loisirs :

Football, volley-ball, tennis, natation, échecs, athlétisme sont très populaires

 

Langue

L'espagnol est la langue officielle de l'Equateur, mais certaines ethnies parlent Quechua ou Shuar. 

Quechua

Alli shamushca kapaichi (Bienvenue)

Imanalla? (Comment ça va?)

Kayacama (Aurevoir)

Espagnol

Hola
(Bonjour)

Tchau (Aurevoir)

¿Como está? (Comment ça va?)

 

 

 

Source: Compassion, Le Monde Bilan du monde 2007.