Le parrainage entre dans l’ère digitale

digitalisation lettres aux filleuls

Dans un monde où les échanges par internet ont pris une place importante, le service parrainage du SEL est heureux de proposer, aux parrains qui le souhaiteraient, une nouvelle façon de correspondre avec leurs filleuls.

Améliorer la correspondance entre parrains et filleuls

Un des points importants du parrainage, ce sont les échanges entre le parrain et son filleul. Ils dépendent principalement d’une correspondance écrite, faite de courriers, de photos, de dessins. Souvent, les délais de traitement et d’acheminement sont longs, entre traduction et transport pour atteindre des centres d’accueil éloignés, dans des pays peu ou mal équipés en infrastructures postale et routière.

Une évolution nécessaire

Notre partenaire Compassion International, par qui nous assurons la majorité des parrainages du SEL, travaille depuis plusieurs mois pour diminuer le délai lié au courrier entre le parrain et son filleul. Dans un monde où internet a réduit le temps et les distances et intégré la plupart des foyers en France, il nous a semblé logique d’utiliser ce moyen moderne, en complément des solutions actuelles. Nos parrains pourront toujours, quand ils le souhaitent, envoyer des cartes et des dessins qui passeront alors par la voie traditionnelle, plus longue.

Une transition en douceur

Dans les mois qui viennent, nous allons mettre en place une nouvelle organisation afin d’optimiser la gestion des traductions et d’innover grâce au courrier numérique. Le personnel, tant sur le terrain que dans les pays où sont les parrains, est déjà, depuis plusieurs mois, formé à cette évolution technologique. Grâce à la numérisation des courriers, nous allons réduire les délais et aussi les coûts pour dégager plus de ressources au bénéfice des enfants accueillis.

A l'attention des parrains

Si vous êtes parrain, vous avez sans doute déjà reçu un questionnaire électronique vous permettant de faire le choix de réception des lettres de votre filleul (électronique ou postal) ainsi que des langues que vous écrivez et comprenez. Vos réponses sont essentielles pour bien mettre en œuvre ces changements.

Merci à tous ceux qui y ont répondu. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez encore le faire.