Le projet :

Les écoles primaires EPP Hounkpati et EPP méthodiste de Lomé au Togo, accueillent chaque jour beaucoup d'écoliers issus de familles pauvres, dont les parents ont d’énormes difficultés pour subvenir à leurs besoins.

Ils ne rentrent pas chez eux à midi mais achètent leur déjeuner aux bords des routes ou sont réduits à la mendicité. Ce qui est dangereux pour eux !

Cela ne favorise ni leur réussite, ni leur épanouissement : le ventre affamé ou creux, ils ne suivent pas bien les cours et se retrouvent exposés à une malnutrition qui entraîne des conséquences graves : maladie, abandon de l'école...

Le projet permet à 75 enfants de manger sur place à midi, 4 fois par semaine. Pour cela, une cuisinière et une assistante sont engagées afin de leur préparer un repas équilibré.

Les enfants pourront alors bien manger… et bien travailler !

Un an plus tard...

Le projet a eu un très bon impact sur les 75 enfants soutenus par le SEL et sur les parents.

Les repas sont des plats à base de riz, igname, boule à base de farine de manioc accompagné d’haricots, de poulet ou de bœuf, de poisson ou encore d’œufs.

Les enfants reçoivent un soutien scolaire pendant leur pause de midi. Les mamans témoignent que ce soutien motive beaucoup leurs enfants à être assidus et à faire leurs devoirs par eux-mêmes le soir.

Quelques témoignages de bénéficiaires :

  • Didier, en classe de 6ème : « J’aime tous les messieurs (les animateurs) qui sont dans le centre. J’aime lire les histoires courtes et chanter. Je remercie la directrice pour ce qu’elle fait. »
  • Mme Irène Bleossi : « Je suis grand-mère de 3 enfants. La maman n’est plus là. Le père est là mais il est à la retraite sans pension. Toutes les charges reposent sur moi. C’est la directrice de l’école Hounkpati qui a inscrit le nom de mes petits-enfants sur la liste. J’ai vu un grand changement chez eux. Ils me disent qu’ils mangent du riz, des spaghettis ou encore des haricots. C’est un grand changement. »
  • La maman d’Albert : « Mon garçon s’amuse, il lit. Depuis qu’il vient, il s’est calmé et sa santé s’est améliorée. Il y a eu beaucoup de changements. Il est propre. Je remercie toute l’assemblée et vais prier pour le SEL. »

Merci aux coureurs de l'édition 2014 pour leur dévouement et le changement qu'ils ont apporté dans la vie de ces enfants.

À votre tour ?

Cette année, vous aussi vous pouvez avoir un impact dans la vie de femmes, hommes et enfants. Découvrez les 2 projets à soutenir dans le Bas-Congo et courez avec le SEL le 21 juin 2015, à Paris et à Lyon.

Enfants qui jouent de la musique

*Si le montant nécessaire pour ce projet est dépassé, vos dons permettront de financer un projet similaire.