Situation de crise en RD Congo

En République Démocratique du Congo, plus de 100 000 personnes ont été déplacées, fuyant les violences de rebelles congolais (M23) qui avaient « pris » la ville de Goma le 22 novembre. Ces réfugiés se sont échappés des zones de combat et ont très peu voire aucune ressource : ils manquent de nourriture, d'eau, d'abris et de soins médicaux. En certains endroits, l’épidémie de choléra menace.


Suite à des négociations, les rebelles du M23 se sont maintenant retirés à une vingtaine de kilomètres de Goma mais la situation demeure tendue car ces derniers ont de nombreuses exigences. Un calme relatif semble être revenu sur la ville de Goma mais de nombreuses personnes n’osent pas retourner chez elles, car la situation reste très instable.


Le SEL (membre de l'alliance Integral qui regroupe 18 organisations chrétiennes indépendantes actives dans le secours d'urgence et le développement) a ouvert un fonds d’urgence pour venir en aide et soulager la souffrance de ces populations. Là-bas, des organisations chrétiennes, en partenariat avec des membres de l’alliance Integral, agissent jour après jour pour soigner les malades et apporter une aide d’urgence. Ils tentent d’apporter une aide toute particulière aux enfants des familles réfugiées en fournissant des vêtements, du savon, des seaux et des ustensiles pour cuisiner.

Prions pour que les violences cessent.
Prions pour que les négociations avancent.
Prions pour la protection des réfugiés.

Mis en ligne le 03/12/2012

 

Janvier 2013 :

Dans la région de Goma, bien que le M23 se soit retiré à 11 km de la ville, l’insécurité règne toujours et les personnes déplacées n’osent toujours pas rentrer chez elles. Les pourparlers entre les rebelles du M-23 et le gouvernement congolais interrompus pendant les fêtes, ont repris le 4 janvier à Kampala. Plus de 100 000 personnes vivent toujours dans des camps provisoires.

Dans le cadre de la collaboration au sein de la plateforme Integral, nous avons pu soutenir le travail de PPSSP, Programme de Promotion des Soins de Santé Primaires, organisation congolaise, partenaire de TEAR aux Pays-Bas. Le soutien a permis de fournir une aide alimentaire pour 1 500 enfants de 6 à 60 mois et pour 500 femmes enceintes ou qui allaitent. 1 500 familles ont aussi reçu du savon, un kit d’hygiène et des vêtements de même qu’une marmite et des couverts.

Prions pour ces personnes déplacées qui ne savent pas quand elles pourront rentrer chez elles et pour lesquelles l’avenir est incertain. Prions aussi pour nos partenaires qui les accueillent et les entourent. Prions pour les discussions en cours et pour que la situation s’apaise un jour dans cette zone qui souffre de conflits successifs depuis de trop longues années.

Les besoins étant encore très importants dans cette région, le fond d'urgence pour le Congo reste ouvert.
Ensemble, nous pouvons leur apporter une aide efficace.