Merci à Compassion Suisse pour la traduction de cette vidéo en français.

Internet ou papier ?

Vous pouvez écrire depuis ce site ou sur support papier (vous recevrez du papier à lettre du SEL). 

Si vous choisissez d'envoyer une lettre par la poste, merci de coller une étiquette d'identification sur tout élément que vous joindrez. Vous pouvez redemander des étiquettes lorsque vous n'en aurez plus.

Adressez votre courrier :

SEL Service Parrainage
157, rue des Blains
92220 Bagneux

> Retour à la liste

Pourquoi ne pas écrire directement à son filleul ?

L’expérience a prouvé qu’acheminer le courrier par l'intermédiaire de notre partenaire était le moyen le plus efficace de traiter la correspondance.

Cela nous permet de proposer un service de traduction approprié dont vous-même et votre filleul avez besoin pour parvenir à une communication efficace.

Cela nous permet d’obtenir un acheminement le plus sûr, ce courrier étant remis personnellement aux enfants habitant dans des zones reculées ou très instables.

Cela nous permet de protéger les enfants et votre vie privée.

> Retour à la liste

A quelle cadence écrire ?

Vous pouvez écrire à votre filleul aussi souvent que vous le désirez. Vous recevrez au moins deux lettres par an de votre filleul. Nous vous encourageons à en faire au moins autant, même si ce n’est qu’une courte lettre ou une carte.

Il vaut mieux privilégier les lettres courtes et simples afin de faciliter la traduction.

> Retour à la liste

Que puis-je joindre au courrier ?

Vous pouvez joindre des photos : les photos ne sont pas aussi courantes dans les pays en voie de développement que chez nous, elles seront grandement appréciées :

  • Une photo de vous dans votre premier courrier pour vous présenter à votre filleul,
  • d'autres photos par la suite, une photo de votre famille, vos amis,
  • des photos artistiques,
  • des photos de paysages,
  • des photos de vos animaux préférés, de votre ville, 
  • des photos de joueurs de football, de rugby ou autres sportifs.

Evitez d’envoyer des photos mettant en relief les différences économiques entre vous et votre filleul (par exemple votre maison, vos voitures...) Examinez soigneusement ce qui se trouve en arrière-plan sur les photos.

S’il vous arrivait d’envoyer une photo que notre équipe sur le terrain juge inadaptée, nous nous permettrons de vous contacter à ce sujet.

Vous pouvez joindre aussi d'autres choses mais en respectant les conditions suivantes, (en raison des douanes et d’une réglementation stricte sur le courrier dans les différents pays) : des envois plats, en papier, d’une dimension de 21 x 29,7 cm et d’une épaisseur de 6 mm au maximum.

A titre d'exemple : 

  • des marque-pages en papier
  • des calendriers (format A4, épaisseur de 6 mm maximum, sans spirales ou reliure)
  • des feuilles de coloriages
  • du papier Canson au format A4
  • des cartes de vœux
  • de l’origami
  • des poupées en papier
  • du papier pour scrapbooking (en respectant le format A4)
  • des cartes postales, des cartes avec versets bibliques
  • de petits posters
  • des autocollants en papier...

Merci de coller une étiquette sur chaque élement de votre courrier pour que l’enfant les reçoive effectivement. Si vous n’en avez plus nous pouvons vous en envoyer d'autres sur simple demande.

> Retour à la liste

Puis-je envoyer un colis à mon filleul ?

Non, ce n’est malheureusement pas possible. En raison des douanes et d’une réglementation stricte sur le courrier dans les différents pays où nous travaillons, les lettres qui ne seraient pas plates ou en papier ainsi que les lettres dépassant le format de 21 x 29,7 cm et une épaisseur supérieure à 6 mm ne pourront pas être envoyées.

Si vous souhaitez faire un cadeau à votre filleul, joignez un chèque (à l'ordre du SEL avec la mention "cadeau") à votre courrier en collant une étiquette de références. Le personnel du centre d'accueil rencontrera l'enfant et sa famille afin de discuter de la meilleure manière de dépenser l'argent du cadeau. Merci de leur laisser la liberté d'acheter sur place ce qui pourrait leur être utile ou leur faire vraiment plaisir.

Les montants des cadeaux doivent rester dans une fourchette : 

  • Pour l'enfant : de 10€ à 80€
  • Pour la famille : de 20€ à 850€
  • Pour le centre d'accueil : de 80€ à 1700€

Vous recevrez une lettre de remerciement de votre filleul. Cela peut prendre un certain temps, mais soyez assuré que votre don fera une énorme différence.

> Retour à la liste

Les étiquettes sont indispensables !

N'oubliez pas de mettre une étiquette avec votre référence sur tout ce que vous envoyez au SEL. Ces étiquettes vous sont fournies quand vous débutez votre parrainage et nous pouvons vous en envoyer d'autres sur simple demande de votre part.

Pour protéger votre vie privée, ne mettez jamais votre adresse personnelle sur la lettre. Tous les courriers doivent être adressés à notre bureau de Bagneux (SEL Service Parrainage - 157 rue des Blains 92220 Bagneux) ; nous nous occupons de son acheminement.

> Retour à la liste

Ecrivez des lettres courtes et simples

Parlez de choses que votre filleul peut comprendre facilement. Voici quelques exemples :

  • Mentionnez des éléments dont votre filleul a parlé dans ses lettres.
  • Encouragez votre filleul à chaque succès et à chaque étape importante de sa vie.
  • Partagez vos histoires et versets bibliques préférés. Rappelez à votre filleul que vous priez pour lui ou elle régulièrement.
  • Décrivez comment vous avez surmonté un défi ou atteint un but,
  • Parlez de ce que vous avez vécu ou êtes en train de vivre, de quelque chose que vous avez appris à l'école...
  • Décrivez votre famille. Les enfants aiment beaucoup recevoir des photos de la famille de leur parrain.
  • Une description de votre lieu de travail, de votre église ou de votre école peut intéresser l'enfant que vous parrainez. La description de votre travail convient particulièrement bien pour les enfants un peu plus âgés.
  • Discutez de vos passe-temps favoris. Racontez ce que vous avez fait pendant les vacances. Parlez de sports ou d'activités que vous appréciez.
  • Expliquez ce qui se fait dans votre pays pour les fêtes.

Nous vous demandons également de ne pas écrire de lettre de plus d'une page pour faciliter le travail de nos traducteurs bénévoles. Cela permettra aussi aux lettres d'arriver plus rapidement à destination.

> Retour à la liste

Evitez certains sujets

Quelques sujets pourraient mettre votre filleul mal à l'aise.

  • Ne pas détailler ses possessions matérielles (par exemple en insistant sur la taille de votre maison ou sur la marque de votre voiture). Ceci ne ferait que creuser la différence entre vous et l'enfant que vous aidez.
  • Ne pas suggérer que votre filleul vienne visiter votre pays.
  • Ne pas demander à votre filleul le genre de cadeau qu'il voudrait que vous lui envoyiez. Dans beaucoup de pays, cette question mettrait l'enfant dans une situation très gênante sur le plan social.
  • Ne pas lui demander de vous adresser des photos : trouver un appareil photo peut être quelque chose de très difficile, voire coûteux.
  • Ne pas utiliser de l'argot ou d'autres expressions difficiles à traduire ou à comprendre.
  • Ne pas exprimer d'opinions politiques.

> Retour à la liste

Puis-je demander si mon filleul croit en Dieu ou est chrétien ?

Oui, bien sûr. Mais il ne faut pas oublier que le programme de parrainage est proposé aux familles sans distinction de religion.

Dans ce programme, chaque enfant a l'opportunité d'entendre l'Evangile d'une façon adaptée à son âge et sa culture. Ni les enfants, ni leur famille ne sont obligés de "devenir chrétiens" pour bénéficier du parrainage.

Vos lettres et vos questions offrent une autre opportunité pour votre filleul d'entendre l'Evangile et de montrer la foi en action.

> Retour à la liste

Comment poser des questions personnelles ou sensibles, comme celles liées à la santé, sans offenser l'enfant ou sa famille ?

Parler de sujets personnels demande une grande sensibilité, surtout pour communiquer par lettres et avec des différences de culture, et particulièrement quand les questions concernent la santé qui porte parfois un fort poids culturel.

Poser ou non une question particulière dépend de votre relation avec l'enfant et de la nature de la question. Si vous n'êtes pas certain, attendez d'avoir construit une relation plus solide avec l'enfant ou d'avoir une meilleure connaissance de sa culture pour poser votre question.

Souvenez-vous que vous êtes un conseiller. Montrez à votre filleul que vous vous souciez de lui ou d'elle en étant patient, ouvert, avenant et le plus important, impliqué.

> Retour à la liste

Comment annoncer à mon filleul que je ne peux plus être son parrain ?

Parlez avec votre filleul de manière claire et honnête. Il n'est pas nécessaire d'entrer dans les détails des raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas continuer le parrainage. Par contre, faites ressortir les aspects positifs de votre relation.

Par exemple, vous pouvez parler de :

  • ce que vous avez le plus apprécié dans ce parrainage
  • ce que vous avez appris de votre filleul, à propos de son pays, sa culture ou à propos de vous-mêmes
  • à quel point vous êtes fier de lui ou d'elle
  • que vous allez continuer de prier pour lui ou elle.

> Retour à la liste

Si vous parrainez en groupe

Si vous parrainez en groupe, le mieux est de laisser une seule personne correspondre avec l'enfant. C'est beaucoup moins intimidant pour les enfants de parler à une seule personne qu'à un groupe d'adultes. Les mêmes principes s'appliquent aux lettres : l'enfant sera plus à l'aise en correspondant avec une personne représentant le groupe.

Bien sûr, cette personne pourra présenter les membres du groupe et éventuellement utiliser une photo de l'ensemble pour donner une idée plus concrète à l'enfant.

> Retour à la liste

Donnez à votre filleul le temps d'apprendre comment écrire une lettre.

Les enfants aiment beaucoup recevoir des lettres, mais ils peuvent trouver très difficile d'y répondre. Ceci est particulièrement vrai pour les enfants jeunes, pour ceux qui commencent l'école tard, ou qui vivent dans des lieux isolés.

Vous recevrez à peu près deux lettres par an de la part de votre filleul, et s'il le peut, il les écrira lui-même. Sinon, le personnel du centre d'accueil ou des professeurs aideront l'enfant que vous parrainez à rédiger sa lettre (la plupart des enfants ont besoin d'aide pendant plusieurs années ; certains en ont besoin pendant toute la durée du parrainage).

> Retour à la liste